Départ en vacances chaotique dans les gares parisiennes

Départ en vacances chaotique dans les gares parisiennes
La gare Montparnasse à l'arrêt en juillet 2017.
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 23 décembre 2017 à 17h30

Trains supprimés, voyageurs debout dans les rames, voitures qui n'existent pas... En ce premier jour de départs en vacances, une certaine pagaille règne dans les gares parisiennes.



Premier jour de départs en vacances raté pour la SNCF. Les voyageurs en partance de plusieurs gares parisiennes ont rapporté de nombreux problèmes survenus en ce jour de forte affluence.

"Train intercités #14045 #sncf pour Orléans... 6 rames au lieu des 16 prévues. Voyage en bétaillère! Scandale!", écrit sur Twitter un internaute. Les gares de Lyon, d'Austerlitz et de Paris Bercy sont les plus touchées, souligne Franceinfo.

DES RAMES BONDÉES
Sur place, la journaliste de France inter Rebecca Manzoni indique qu'un train trop rempli est parti "20 minutes plus tôt" de la gare de Bercy. D'autres voyageurs se plaignent que les voitures de leur TER ont été purement et simplement supprimées. En gare d'Austerlitz, le journaliste Matteu Maestracci dénonce la pagaille qui règne dans la gare alors que la SNCF essaie de répartir les voyageurs dont le train a été supprimé dans d'autres rames déjà bondées.



Les voyageurs dénoncent une politique de surréservation des billets : la SNCF aurait vendu plus de billets qu'il n'y a de places dans les trains. Résultat : les voyageurs s'entassent dans les rames, jusque dans les toilettes, indique cet internaute.



De quoi renforcer la colère des usagers contre la SNCF, qui a connu plusieurs pannes majeures ces dernières semaines, multipliant les retards. Interrogée par Franceinfo, l'entreprise ferroviaire dément toute "désorganisation" et explique que ces difficultés concernent les trains pour lesquels la réservation n'est pas obligatoire.

LA SNCF SOUS SURVEILLANCE
Ainsi, "comme chaque année, de nombreuses personnes n'ayant pas réservé se sont présentées pour embarquer à bord de trains déjà complets." L'entreprise a d'ores et déjà indiqué qu'elle rajoutait des trains supplémentaires pour les voyageurs qui n'ont pas réservé, précise BFMTV.

L'entreprise a déjà reçu un avertissement de la ministre des transports Elisabeth Borne et a promis début décembre « une profonde réorganisation » dans la gestion de la rénovation de ses infrastructures, comme le réclamait le gouvernement. « Les événements survenus cet été et dimanche (...) démontrent des failles importantes (...) dans notre mode de fonctionnement », avait alors reconnu le patron de SNCF Réseau, Patrick Jeantet.

Près d'1,7 million de voyageurs sont attendus dans les gares et à bord des trains pour le week-end de Noël, qui coïncide cette année avec les départs en vacances. Sur l'ensemble des vacances de Noël, à savoir du 22 décembre au 7 janvier, "ce sont plus de 5 millions de voyageurs qui sont attendus", a précisé la SNCF, qui indique que 14.000 TGV sont mis en circulation.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
217 commentaires - Départ en vacances chaotique dans les gares parisiennes
  • avatar
    nipatrienipatron  (privé) -

    Si on voulait faire privatiser la SNCF, on ne s'y prendrait pas autrement!!!!

  • A tous mes Amis fonctionnaires, Joyeux NOEL à toutes et tous !!!

  • Joyeux NOËL à toutes et tous qui travaillaient ce soir !!!

    Ce qui est bien en Alsace, c'est que c'est férié aussi le 26 Décembre.

  • Il ne faudrait pas que les trains déraillent

  • çA n'empechera pas pépy de partir à la neige
    en avion