Denis Baupin perd son procès en diffamation contre les médias et ses accusatrices

Denis Baupin perd son procès en diffamation contre les médias et ses accusatrices
Denis Baupin, alors vice-président de l'Assemblée nationale, à Paris le 2 décembre 2015

AFP, publié le vendredi 19 avril 2019 à 14h13

La justice a relaxé vendredi les journalistes poursuivis en diffamation pour avoir donné la parole à des femmes accusant Denis Baupin d'agressions sexuelles et de harcèlement, au terme d'un procès de la presse mué en charge contre l'ex-député écologiste.

Dans la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris, dite "chambre des libertés", les prévenus, debout, souriaient en écoutant la lecture du délibéré: des femmes accusées d'avoir menti, soumises à l'épreuve publique du procès, ont pour la première fois le sentiment d'avoir été écoutées.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.