Démission du maire de Sevran, "usé" par le mépris de l'État pour les banlieues

Démission du maire de Sevran, "usé" par le mépris de l'État pour les banlieues

Stéphane Gatignon, à Paris le 26 mars 2016

AFP, publié le mercredi 28 mars 2018 à 11h30

Stéphane Gatignon, maire de Sevran (Seine-Saint-Denis) depuis 2001, a démissionné mardi de ses fonctions, "usé" par le "mépris de l'État pour les banlieues", a-t-il déclaré à l'AFP, confirmant des propos tenus dans la presse. 

L'édile écologiste (UDE) a fait part de sa démission lors du conseil municipal mardi soir, quelques heures après l'avoir annoncée dans une interview au Monde et au Parisien.

"Je suis usé par la fonction et par les blocages qui viennent d'en haut", a-t-il dit à l'AFP. "Ca fait 17 ans que je suis maire. Il faut de la niaque, se battre. J'avais dit que quand je n'aurais plus de jus, j'arrêterais. Voilà, c'est le moment".

Sa démission intervient à quelques semaines de la publication d'un très attendu "rapport Borloo" pour les quartiers, commandé à l'ancien ministre de la Ville par le gouvernement, et que M. Gatignon a qualifié de "plan de la dernière chance".

"Il y a de plus en plus une vision de la banlieue qui est lointaine de la part des gouvernants", a-t-il déploré, fustigeant le "mépris" de l'Etat. Dans les quartiers, "on est à 30-35 % de gens qui vivent en-dessous du seuil de pauvreté", a-t-il rappelé, "pourtant les gens se battent, ça bosse, c'est la démerde, mais ça peut pas continuer comme ça. Il faut avancer". "Ce qui se passe en banlieue, ce monde parallèle, il arrange beaucoup de gens, a-t-il ajouté, "ça ne peut pas durer".

Mardi soir, le hastag #noussommestousGatignon, était apparu sur les réseaux sociaux, tweeté par Philippe Rio, maire PCF de Grigny (Essonne) et Catherine Arenou, maire LR de Chanteloup-les-Vignes (Yvelines). "Nous, maires de banlieue, connaissons la violence, la misère et la relégation. Nous savons lutter contre. Cependant, nous ne tolérons pas le mépris du Gouvernement #noussommestousGatignon", a écrit Mme Arenou.

Les mandats de M. Gatignon ont été marqués par des coups d'éclat. Ardent défenseur de la dépénalisation du cannabis, il avait réclamé en 2011 l'intervention de l'armée pour rétablir la sécurité dans sa ville, après une série d'homicides liés au trafic de drogue. Un an plus tard, il avait fait une grève de la faim devant l'Assemblée nationale pour obtenir des aides de l'État pour les villes pauvres. 

Il a tour à tour été engagé au Parti communiste, puis à Europe Ecologie, qu'il avait quitté en 2015, pour rallier le mouvement Ecologistes!. Il a soutenu Emmanuel Macron pour la présidentielle 2017. 

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
279 commentaires - Démission du maire de Sevran, "usé" par le mépris de l'État pour les banlieues
  • tout est con dans l'gars tignon. C'est ce type de politicard qui a laissé la banlieue se gangréner pour devenir INFREQUENTABLE.

  • C’est bien ce Maire qui a favorisé le social qui a explosé dans sa ville au frais des contribuables ?
    Maintenant il jette l’éponge après avoir pourri la situation.
    Il veut peut être que les retraités paient son incapacité et le social qu,il a favorisé.
    Il a mis sa commune dans le rouge, un audit devrait être fais et qu’il réponde de son incompétence.

  • Ce cher militant communiste puis écologiste avec toute la bande socialiste sont les principaux responsables de ce désastre.
    Ca fait 40 ans qu'ils nous disent que tout le monde "il est beau, il est gentil". Chaque fois qu'une voix s'élevait pour dénoncer le communautarisme, la voyoucratie islamiste, elle était traitée de fachiste!!! Et maintenant ils s'insurgent.Aucune dignité ces gauchistes. Même constat pour l'éducation nationale.Après avoir mis le feu en mai 68 avec leur philosophie de baba cool, à présent, ils s'offusquent du peu d'autorité qui règne dans les classes. Du goudron et des plumes pour avoir mis la France dans cet état!!!

  • Je le répète souvent dans ce forum, pourquoi concentre-t-on encore dans les banlieues alors qu'il y a des zones désertiques dans le reste de la France, on concentre le travail dans les métropoles, donc la population tout çà pour du profit. On pourrait faire moins de profit tout en étant rentable, déconcentrer le travail et donc la population. C'est de la décentralisation !

  • Ah, le vivre ensemble à le Française...!
    Il suffit de se promener un peu dans nos " chères " banlieues pour s’apercevoir qu'il a du plomb dans l'aile, mais ça nos politiciens ne peuvent pas le voir vu qu'ils n'y mettent jamais les pieds, sauf visite officielle dument préparée.