Déconfinement : où vont partir les Français cet été ?

Déconfinement : où vont partir les Français cet été ?©Panoramic (photo d'illustration)

publié le mercredi 19 mai 2021 à 15h19

Les vacances approchent à grands pas. Contraints de rester chez eux, ou presque, depuis plus d'un an, les Français attendent avec impatience l'été et les premières réservations montrent des tendances fortes pour ces grandes vacances.

L'été 2020 avait déjà été un beau soulagement pour les Français, après le premier déconfinement.

Que dire désormais de celui qui arrive ? Alors que la campagne vaccinale avance et que le déconfinement poursuit son cours, nombreux sont ceux qui commencent à réfléchir à ce qu'ils vont faire cet été. Quelles sont les grandes tendances de voyage ? Selon le site Air journal, d'après les observations des voyagistes eDreams, Opodo et Go Voyages, c'est bien la Corse qui se démarque parmi les choix des estivants. "Dans un contexte sanitaire à date incertain, les voyageurs privilégient les vols directs et rassurants à destination de la Corse, la Grèce et les îles espagnoles", constate de son côté le voyagiste français Bourse-des-vols.



Normalement toujours présente sur le podium, l'Italie devra attendre pour retrouver ses touristes cet été. Très touché par la crise sanitaire, le pays termine cette année en dixième position des réservations de vols, alors qu'il était troisième l'an dernier. Pas question non plus d'aller trop loin cet été, surtout que certains pays restent encore fermés au public étranger. De l'autre côté de la Méditerranée néanmoins, la Tunisie continue de plaire aux touristes, alors que le Maroc suspend toujours les liaisons aériennes à ce jour et que les frontières algériennes ne rouvrent toujours pas. Les Français misent donc bel et bien vers du court et moyen-courrier. Mais selon eDreams Odigeo, les recherches montrent toutefois des espoirs de voyages plus exotiques avec notamment des vols pour les États-Unis, l'Indonésie ou encore la Thaïlande. "Les Français rêvent donc de s'évader vers des destinations lointaines et attendent la levée des restrictions pour voyager avant de concrétiser leurs réservations. Le désir d'évasion est bien présent", constate eDreams Odigeo.

Les Français n'attendent plus septembre

Juillet et août peuvent être les mois les plus chers pour partir, qu'importe, les Français privilégient la haute saison cette année, avec 89 % des réservations sur ces mois (contre 82 % en 2020 et 2019). L'arrière-saison, elle, connaît un moindre succès en 2021 avec seulement 11% des réservations pour le moment en septembre et octobre, contre 18 % les deux dernières années. Il est probable que ce choix soit motivé par une période de crise sanitaire instable, mais aussi par une arrière-saison souvent organisée à la dernière minute, d'après le site Air journal.

La crise sanitaire a-t-elle un impact sur le budget vacances des Français ? Pas vraiment, répond Air journal, qui ne perçoit qu'une très légère baisse du panier moyen pour l'été. Pour ceux qui ont décidé de partir à la haute saison, le panier moyen de réservation est de 303 euros cette année, contre 339 en 2020 et 385 en 2019. Concernant les voyageurs férus de l'arrière-saison, le panier moyen est de 262 euros, contre 282 euros en 2020 et 308 euros en 2019. Alors où partirez-vous cet été ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.