Déconfinement : les Français se sont rués vers les bureaux de tabac espagnols au Perthus

Déconfinement : les Français se sont rués vers les bureaux de tabac espagnols au Perthus
Le Perthus, le 20 juillet 2018.

, publié le lundi 11 mai 2020 à 21h22

En Espagne, les cigarettes sont jusqu'à moitié moins chères qu'en France. 

Après huit semaines de confinement, les Français peuvent depuis lundi 11 mai sortir de chez eux sans attestation dérogatoire, dans la limite de 100 km autour de leur domicile. Dans les Pyrénées-Orientales, les fumeurs français en ont profité pour se précipiter dans les bureaux de tabac espagnols de la ville frontière du Perthus. En effet, en Espagne, les cigarettes sont jusqu'à moitié moins chères qu'en France. 




"Les gens se sont rués dans les commerces" dans ce village de moins de 1.000 habitants traversé par la frontière, "et ils ont oublié les gestes barrière", a indiqué la gendarmerie du département, qui est intervenue à la demande des autorités espagnoles. "Les gens ont été invités à sortir des commerces", et des files d'attente se sont constituées à l'extérieur, ont précisé les forces de l'ordre.

"Il y avait deux heures de queue minimum devant chacun des trois bureaux de tabac", a témoigné auprès d'un correspondant de l'AFP Gilberte Vauthier, venue avec son compagnon fumeur. Le couple est finalement reparti sans avoir pu s'approvisionner en produits de tabac. "Il y avait peu de masques, la distanciation n'était pas ou peu respectée", a ajouté Mme Vauthier, un constat également établi par la mairie du Perthus. 





A l'approche de la localité, le trafic automobile était dans la matinée digne des pires chassés-croisés de l'été, avec, selon la gendarmerie des Pyrénées-Orientales un "engorgement très important de la localité, rendant quasiment impossible toute circulation". 

La calme était revenu en milieu de journée. 

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.