ALERTE INFO
20:26 Euro : Karim Benzema rappelé en Equipe de France

Déconfinement : le gouvernement maintient son calendrier de réouverture, selon Gabriel Attal

Déconfinement : le gouvernement maintient son calendrier de réouverture, selon Gabriel Attal
Gabriel Attal à Paris, le 21 avril 2021.

publié le mercredi 21 avril 2021 à 15h02

Le gouvernement tiendra une conférence de presse jeudi sur les frontières, des écoles et la campagne de vaccination.

La réouverture progressive du pays à partir du mois de mai reste la "base de travail" du gouvernement a déclaré mercredi 21 avril le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

Il a confirmé que le calendrier avancé par Emmanuel Macron dans son allocution du 31 mars constituait bien "la base de travail", avec une réouverture des écoles prévue le 26 avril, une levée des restrictions de déplacement au 3 mai et une réouverture de "certaines terrasses" et lieux de culture mi-mai.

Sur tout le territoire, "il apparaît que nous pourrions être au pic (de l'épidémie) ou proches de l'être", a souligné Gabriel Attal en faisant le point sur la semaine écoulée. "Les premiers effets" des restrictions "sont perceptibles, le nombre de nouveaux cas détectés diminue", ainsi que le taux d'incidence et le nombre de patients hospitalisés sur une semaine, "et le nombre de personnes en réanimation tend à se stabiliser", a-t-il souligné. Ces résultats "encourageants" sont toutefois "encore insuffisants" : "à ce stade l'épidémie recule deux fois moins rapidement qu'en novembre", et "la pression hospitalière reste extrêmement forte".


La situation est très disparate sur le territoire, entre "un recul de l'incidence compris entre 15% dans les Hauts-de-France et près de 20% en région Sud", une "tendance encourageante aussi en Occitanie, en Auvergne-Rhône-Alpes, en Bourgogne Franche-Comté, dans le Grand-Est", et une "tendance en revanche moins favorable que la moyenne nationale" en Pays-de-Loire, Centre-Val-de-Loire, Nouvelle Aquitaine et surtout la Corse".

Le gouvernement prévoit toujours de lever le 2 mai l'interdiction de s'éloigner de plus de 10 km de son domicile, d'alléger à cette même date le couvre-feu et de rouvrir à partir de mi-mai les terrasses, commerces non alimentaires et lieux de culture, avec des jauges réduites, avait expliqué un peu plus tôt à l'AFP une source proche de l'exécutif.

Par ailleurs, le porte-parole a indiqué que les voyageurs en provenance d'Inde vont être désormais également soumis à un isolement obligatoire de dix jours à leur arrivée en France. "Pour quelques pays où la situation sanitaire est gravissime et particulièrement inquiétante et préoccupante, nous serrons encore la vis", a-t-il déclaré à l'issue du conseil des ministres en annonçant que le conseil de défense sanitaire avait décidé dans la matinée d'ajouter l'Inde à la liste de pays dont les voyageurs sont déjà soumis à une quarantaine obligatoire (Brésil, Chili, Argentine et Afrique du Sud), en plus du département français de Guyane.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.