Déconfinement : le calendrier sera tenu pour la réouverture des écoles

Déconfinement : le calendrier sera tenu pour la réouverture des écoles
Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, le 13 janvier à Paris.

publié le vendredi 16 avril 2021 à 09h55

Concernant les commerces, notamment les cafés et restaurants, certaine d'entre eux pourraient rouvrir "vers la mi-mai". Mais ces réouvertures seront très progressives. 

Invité de la matinale de Franceinfo vendredi 16 avril, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a précisé le calendrier de réouverture des écoles et autres lieux accueillant du public, restaurants, musées, cinémas...

Voilà quelques semaines, en début de troisième vague du Covid-19, le porte-parole du gouvernement espérait une réouverture à la mi-avril. "J'avais dit qu'on espérait que l'impact de la vaccination sur l'épidémie nous permettrait de commencer à desserrer certaines contraintes, peut-être dès la mi-avril. Le fait est qu'on n'y est pas", explique-t-il.  


Concernant les écoles, les dates annoncées seront bien tenues. Le 26 avril, les écoles maternelles, primaires et les crèches pourront de nouveau accueillir les enfants. Ce sera bien le 3 mai pour les lycées et les collèges, comme le confirme Gabriel Attal sur Franceinfo. Les lycées, comme annoncé, n'accueilleront les élèves que par demi-classe. Il y aura aussi "peut-être des demi-groupes pour certaines classes du collège, ce n'est pas exclu", a encore précisé Gabriel Attal. 




Certaines terrasses et musées, et "un certain nombre de commerces", pourraient rouvrir "autour de la mi-mai", a redit le porte-parole du gouvernement. 

Les réouvertures se feront ensuite étape par étape durant deux mois, jusqu'à la mi-juillet. Jeudi soir, le président de la République a laissé entendre que ces réouvertures pourraient être "territorialisées" en fonction des situations sanitaires dans les différentes régions, pour "ne pas rejouer le déconfinement de mai dernier", selon plusieurs maires. Les restaurants ne pourraient rouvrir que dans un second temps.

Un retour à la normal pas avant septembre ?

Selon le chef Philippe Etchebest, les établissements dotés d'une terrasse ne représentent que 40 % des commerces. "Si les terrasses commençaient à rouvrir cela concernerait à peine 40 % des restaurateurs, donc il y aura encore une frustration à savoir que tout le monde ne pourra pas rouvrir. En février j'avais dit qu'au mieux on serait ouvert au mois de juin et au pire au mois de septembre, j'ai l'impression qu'on se rapproche du mois de septembre", a-t-il développé sur Franceinfo.

Concernant la jauge de remplissage des restaurants à 50 %, annoncée par Emmanuel Macron jeudi : "le modèle économique n'est pas prévu pour fonctionner à 50 % d'activité. Il y a le personnel, des charges incompressibles qui ne permettent pas de fonctionner à 50 %. Cela veut dire qu'à partir du moment où les restaurants pourront rouvrir avec des jauges et des conditions particulières il va falloir un accompagnement du gouvernement derrière", estime le chef.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.