Déconfinement : "je ne vais pas emmerder les gens" prévient le maire de l'île d'Ouessant

Déconfinement : "je ne vais pas emmerder les gens" prévient le maire de l'île d'Ouessant
Une des plages de l'île d'Ouessant.

, publié le samedi 02 mai 2020 à 19h55

Opposé au maintien de la fermeture des plages après le 11 mai, le maire de l'île d'Ouessant assure que leur réouverture ne présente aucun danger.

"Je suis respectueux des mesures sanitaires, on n'est pas inconscients. Mais là, il n'y a pas de danger".

Au micro de France Bleu Breizh Izel, Denis Palluel, le maire de l'île d'Ouessant conteste les règles du déconfinement présentées par le gouvernement.


En particulier une mesure : le maintien de la fermeture des plages jusqu'au 2 juin. "Je ne veux pas emmerder les gens s'ils ont envie de se balader" sur la plage, prévient l'élu.

Pour lui, la configuration des plages de sa localité permet aux gens de respecter les mesures barrières. "En temps normal, même en été, sur les plages de nos îles, vous pouvez très facilement maintenir une distance de plus d'un mètre, même de dix mètres parfois, explique l'édile. Ce ne sont pas des plages urbaines !"

L'élu redoute la réaction de la population, peu encline à se passer de la mer. "Ça ne va plus être ressenti comme une mesure sanitaire, ce qui était déjà difficile à faire passer, mais comme une brimade. Sur les îles, on a du mal à dissocier la mer de la terre par définition".

Denis Palluel réclame à l'éxécutif un plus grand champ d'action dans la prise de décisions locales.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.