Déconfinement : 950 amendes pour non respect de la règle des 100 km

Déconfinement : 950 amendes pour non respect de la règle des 100 km
Des policiers à Paris, le 20 avril 2020.

, publié le mardi 19 mai 2020 à 13h47

Le secrétaire d'État aux transports annonce une forte mobilisation des policiers et des gendarmes à l'occasion du week-end de l'Ascension.

Les forces de l'ordre ont infligé 950 amendes à des personnes qui se sont déplacées à plus de 100 kilomètres de chez elles sans motif impérieux, a annoncé mardi 19 mai le secrétaire d'État aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari. Cette limitation est en vigueur depuis le déconfinement, le 11 mai.

"La semaine dernière, (...) le week-end dernier, nous avons fait, vous savez sur la règle des 100 km, plus de 200.000 contrôles qui ont donné lieu à environ (...) 950 PV", a déclaré Jean-Baptiste Djebbari sur BFMTV.


Le gouvernement a levé le 11 mai presque deux mois de confinement imposé contre la propagation du coronavirus, mais il interdit toujours aux Français de se déplacer hors de leur département à plus de 100 kilomètres de chez eux, si cela n'est pas essentiel. Les particuliers qui enfreignent cette règle encourent une amende de 135 euros par personne, voire 200 euros s'ils récidivent dans les deux semaines.

Cette restriction maintient le flou sur les départs en vacances cet été et l'incertitude est déjà prégnante à quelques jours du week-end de l'Ascension. À ce titre, "il y aura (...) des mobilisations fortes des forces de l'ordre" ce week-end, a prévenu Jean-Baptiste Djebbari.

Pendant le confinement, quand tous les déplacements non essentiels étaient interdits, 1,1 million d'amendes ont été dressées pour plus de 20 millions de contrôles, selon le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, qui s'exprimait ce week-end dans un entretien au journal La Montagne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.