Déclaration de revenus : les erreurs les plus fréquentes

Déclaration de revenus : les erreurs les plus fréquentes©Panoramic (image d'illustration)

, publié le samedi 27 mars 2021 à 15h00

La déclaration de revenus a beau être préremplie, les contribuables se trompent régulièrement. Le point sur les erreurs à éviter.

Vous avez jusqu'au début du mois de juin pour vérifier votre déclaration de revenus de 2020. Elle est préremplie, mais vous serez peut-être amené à la modifier. Une situation pas toujours simple pour les contribuables, tant la fiscalité française est subtile. Aidés par l'administration, Les Échos ont recensé les erreurs les plus courantes. Et elles ne sont pas forcément en faveur du contribuable. La preuve, ils sont nombreux à oublier de préciser qu'ils n'ont pas de téléviseur dans leur résidence principale ou secondaire. Du coup, ils doivent s'acquitter de la redevance télé, dont le montant est de 138 euros.



Les pensions alimentaires sont aussi la cause de nombreuses erreurs. Pour mémoire, une pension alimentaire est déductible du revenu imposable. Pensez donc à bien la mentionner dans la rubrique "6 - Charges déductibles", sous-rubrique "Pensions alimentaires versées" (6GI-6GJ, 6EL-6EM, 6GP ou 6GU). Si vous percevez une pension alimentaire, vous devez également la mentionner dans l'une des rubriques 1AO, 1BO, 1CO ou 1DO, puisqu'elle est imposable. Le quotidien rappelle que la pension peut aussi être versée à l'un des membres de votre foyer fiscal. Ce qui lui vaudra également de figurer sur votre déclaration de revenus pour l'année 2020.

Bien déclarer ses enfants

En cas de séparation ou de divorce, il faudra veiller à ce que vos enfants soient bien déclarés. Ils sont, en effet, considérés comme étant à la charge du parent chez lequel ils résident le plus souvent. En cas de garde alternée, ils seront déclarés de manière égale au sein du foyer fiscal de chaque parent. Concrètement, si vos enfants sont uniquement à votre charge, vous devez renseigner les cases F ou G de la déclaration. Si vous avez opté pour une résidence alternée, vous devez renseigner les cases H ou I.

Une autre erreur fréquente concerne les frais de garde des enfants de moins de 6 ans au 1er janvier de l'année 2020. Généralement, les contribuables en déclarent trop. Ces frais permettent d'obtenir un crédit d'impôt égal à 50 % des dépenses engagées pour la garde des enfants à charge. Non seulement il ne faut pas inclure les frais de nourriture dans les montants déclarés, mais il faut déduire de ces frais les aides perçues au titre de la garde des enfants.

Vérifiez vos reçus

Les parents isolés omettent aussi souvent de cocher la case T "parent isolé". Elle permet aux célibataires, divorcés ou séparés vivant seuls avec leurs enfants à charge ou rattachés de bénéficier d'une majoration du nombre de parts de quotient familial. Cette case n'est pas pré-cochée d'une année sur l'autre et elle vaut également pour les enfants que vous élevez ou entretenez.

Et puis, pensez à bien vérifier les reçus adressés par les organismes auxquels vous avez fait un don. S'ils permettent des réductions d'impôt, elles diffèrent selon la nature de l'association.

Droit à l'erreur

Enfin, si vous n'êtes vraiment pas à l'aise avec les papiers, n'oubliez pas que, depuis 2018, la loi prévoit qu'en cas d'erreur lors d'une démarche administrative, la bonne foi des particuliers sera mise en avant. Alors, ne stressez pas, d'autant que vous pourrez corriger vos erreurs éventuelles directement en ligne ou en informant par courrier votre service des impôts si vous avez rempli une déclaration papier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.