Déchets nucléaires : polémique dans le Cher

Déchets nucléaires : polémique dans le Cher©Capture francetvinfo

Source francetvinfo, publié le mardi 13 février 2018 à 22h40

EDF s'apprêterait à construire une nouvelle piscine pour entreposer les déchets nucléaires les plus dangereux de ses centrales, dans son site de Belleville-sur-Loire (Cher), selon le magazine Reporterre.

L'eau de la Loire alimentera-t-elle l'une des plus grandes piscines d'entreposage de déchets nucléaires en France ? Ce projet d'EDF pourrait voir le jour ici, dans l'enceinte de la centrale de Belleville-sur-Loire, dans le Cher. Un village de 1 000 habitants, dont certains s'inquiètent déjà.

Pourquoi ce projet ? Parce que les piscines de stockage de la Hague (Manche) sont presque pleines, comme celles des autres centrales. Ces piscines contiennent du combustible usagé des réacteurs nucléaires qui doit être refroidi pendant des années avant d'être retraité ou stocké.



Début des travaux en 2020

L'idée serait de transférer une partie de ces déchets depuis la Hague vers Belleville-sur-Loire. Un projet potentiellement dangereux, selon l'expert indépendant Yves Marignac. Au contraire, EDF affirme concevoir un projet à toute épreuve. Aujourd'hui, le choix défini du site n'est pas encore arrêté : EDF proposera un lieu à la fin de l'année et les travaux pourraient commencer en 2020.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
84 commentaires - Déchets nucléaires : polémique dans le Cher
  • Le nucléaire est une impasse et une atteinte à la vie des centaines de générations qui nous suivront. Seuls d'immondes dirigeants (politiques et industriels) peuvent prendre des décisions dont les conséquences traverseront les siècles car d'authentiques dirigeants ne joueraient pas avec un feu qu'ils sont dans l'impossibilité d'éteindre.

    Décidément vous en voulez au monde entier;! ! !

    Et c'est pas peu dire, canseliet...

    Deux commentaires pour ne strictement rien dire... Ceux qui en veulent au monde entier sont nos dirigeants de pacotille qui, non contents de mettre en danger la vie de leurs propres contemporains, n'ont aucun sens moral qui leur permettrait de prendre des décisions n'affectant pas les générations futures.

    trop de mots pour ne rien dire !!!

    "Deux commentaires pour ne strictement rien dire", pour toi, c'est évident, le contraire m'eut étonné ! Au demeurant, la suite de ta réponse confirme pourtant bien ce qu'a écrit canseliet...

    Le rôle de tout dirigeant digne de ce nom est de veiller à l'administration rationnelle de ses contemporains, pas de mettre en danger ni en les privant de ressources les générations qui suivent. Pour le savoir, il faudrait au préalable être doté d'un minimum de sens moral.

  • ça c'est un sujet qui me plait ! d'accord on n'a pas le choix mais pas chez nous ! à moi l'électricité à eux les déchets pour 100.000 ans !

  • la Hague récupère et traite quasiment tous les éléments combustible du monde. Les déchets ne sont pas uniquement les éléments combustibles venant des réacteurs mais aussi , des chiffons, des tenues vestimentaires, de l'outillage lors de la maintenance etc .. , ils sont triés, enfûtés puis coulés dans une résine spéciale. La Hague existe depuis plus de 40 ans , pour quelle raison il y aurait plus de danger à Belleville qu'à la Hague les systèmes de refroidissement sont basés sur le même principe dans toutes les piscine de toutes les centrales de France.Par contre on peut s'interroger sur le fait de récupérer les déchets des autres pays . Combien de bateaux cargo déversent des fûts métalliques radioactif dans la mer.?? Greenpeace fait moins de bruit à ce sujet,il est plus médiatique de montrer que l'on peut entrer aux abords d'une centrale. A savoir qu'aux USA , green peace ne s'amuse pas à le faire , les gardes tirent sans sommation.
    Pour ceux qui prônent les centrales à charbon , gardez en mémoires il a de cela 25 ans où les pluies acides venant d'Allemagne ont dévastée la forêts des Vosges qui était prête à disparaître. Pour ceux qui ont préférence pour les ENR,, les éoliennes arrivent au bout de leur système, rendement lamentable ne peut tourner donc fournir de l'éléctricité lors des hautes et basses pressions atmosphériques, elles ont un coût de maintenance très très élevées en effet une éolienne est construite pour tourner lorsque celles-ci sont à l'arrêt, il se produit alors une dégradation mécanique, pour éviter de se retrouver comme aux USA avec des parcs éoliennes détruites et servant de pièces de rechange. Alors on les fait tourner indépendamment les unes des autres en inverse, c'est à dire en moteur et non en alternateur, donc pour éviter une dégradation rapide on les fait tourner en consommant de l'électricité et non l'inverse.
    A ceux qui croient dans les panneaux photovoltaiques, n'oubliez pas qu'ils sont fabriqués avec des produits chimiques extrêmement toxique pour l'homme et son environnement, classés Cevezo. Que leur durée de vie est 20/25 ans et surtout que l'on ne sait pas les recycler. Le rendement est identique aux éoliennes , mauvais.
    le nucléaire reste pour moi une énergie de transition, même si cela fait 40 ans qu'on l'utilise. J'entend déjà les anti nucléaire qui vont parler de Tchernobyl, Fukushima, le pire c'est qu'ils ne savent pas comment cela s'est passé pourquoi on en est arrivé à de tel accidents. Qui se souvient de l'accident de la centrale nucléaire de TMI (Three miles Island) aux USA???? en 1979, le cœur du réacteur à fondu dans sa presque totalité, aucun rejet radioactifs significatifs , pas de blessés , pas de personnes contaminés, un décès celui d'une femme en voiture lors de l'évacuation d'un village voisin.
    Dans toute industrie le risque zéro n'existe pas, ensuite c'est de mesurer et d'évaluer les risques et de mettre en place à la conception les moyens pour éviter et contrer ces risques. Dans une centrale nucléaire ce sont les produits de fissions. Lors d'un arrêt de réacteur la puissance passe de 100% à 1%. Reste donc 8 à 9 MW de puissance "résiduelle" due à la décroissance radioactive qui dans le temps chute pour tendre vers zéro. C'est cette puissance résiduelle qu'il faut refroidir pour évacuer la chaleur produite par ces P.F. Cela s'est bien vu , malheureusement à Fukushima par l'absence de refroidissement du à l'arrêt des pompes sur la perte d'alimentation électrique interne à la centrale par inondation.
    Pour faire un amalgame, en quarante années de production d'électricité issue du nucléaire en France, il y a eu sur nos route près de 500.000 morts, mais là on touche l'individuel et non le collectif, c'est dramatique mais moins dérangeant, c'est un risque que chacun "accepte", car possible, quand on prend sa voiture ou sa moto.

    Bon commentaire, mais quelques erreurs de dates : l'usine de La Hague existe depuis plus de 60 ans (1966) et on a commencé à produire de l’énergie électrique d'origine nucléaire à la fin des années 50 soit plus de 70 ans (les premiers prototypes d'EDF)

    Oups !, Erreur de calcul de ma part,
    Bon commentaire, mais quelques erreurs de dates : l'usine de La Hague existe depuis plus de 50 ans (1966) et on a commencé à produire de l’énergie électrique d'origine nucléaire à la fin des années 50 soit plus de 60 ans (les premiers prototypes d'EDF)

  • Tiens je suis étonné d'une telle polémique, puisque à entendre nos chers dirigeants, le nucléaire est une source d'énergie propre et sans danger pour l'environnement....
    De toute façon il faut bien se dire que si par malheurs une catastrophe devait arriver, nos dirigeants plaiderons à coup sur:
    << coupable, mais pas responsable>>.

  • Voilà un lieu de repli indiqué pour les zadistes de NDDL.

    Quand ils seront partis , on pourra mettre les bull au travail!