Décès de Naomi Musenga: les pompiers disent avoir "respecté" leur procédure

Décès de Naomi Musenga: les pompiers disent avoir "respecté" leur procédure
Les pompiers du Bas-Rhin ont assuré que leur procédure avait "bien été respectée" lors de l'appel de Naomi Musenga

AFP, publié le mercredi 09 mai 2018 à 19h05

Les pompiers du Bas-Rhin ont assuré mercredi dans un communiqué que leur procédure avait "bien été respectée" lors de l'appel de Naomi Musenga aux services de secours le 29 décembre, quelques heures avant sa mort.

"Le service a procédé à un contrôle en interne: la procédure en vigueur a bien été respectée", déclare le Service départemental d'incendie et de secours du Bas-Rhin (SDIS 67), assurant qu'il "demeure évidement à la disposition des enquêteurs".

Trois enquêtes ont été ouvertes, une enquête préliminaire, mercredi par le parquet de Strasbourg, une deuxième, administrative, par l'hôpital et une troisième à la demande de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, par l'Inspection générale des affaires sociales (Igas). 

Notant qu'il avait "été cité dans plusieurs médias et sur les réseaux sociaux dans le cadre de la prise en charge de l'appel de Madame Naomi Musenga", le SDIS 67 confirme qu'une opératrice des pompiers "a bien réceptionné l'appel de Madame Musenga, transmis par les services de police".

"L'appel a ensuite été transféré au SAMU conformément aux dispositions conventionnelles SDIS - SAMU", détaille-t-il.

Dans l'enregistrement de l'appel de Naomi Musenga au Samu obtenu par sa famille et révélé par le mensuel alsacien Heb'di, on l'entend qui semble à bout de force. "J'ai mal au ventre", "J'ai mal partout", "Je vais mourir...", dit-elle en peinant à s'exprimer.

En aparté, la jeune femme est moquée par l'opératrice qui régule les appels du SAMU et celle du Centre de traitement des alertes (CTA) des pompiers du Bas-Rhin.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.