Décès à 90 ans de Rémy Julienne, le "casse-cou du cinéma français"

Décès à 90 ans de Rémy Julienne, le "casse-cou du cinéma français"©Panoramic
A lire aussi

, publié le vendredi 22 janvier 2021 à 07h45

Rémy Julienne s'est éteint des suites du coronavirus le 21 janvier au soir, comme cela a été annoncé par Le Figaro et confirmé par France Bleu. L'emblématique cascadeur français, qui a notamment participé aux tournages de La Grande Vadrouille et de plusieurs James Bond, était âgé de 90 ans. 

On ne distinguait jamais son visage, on n'entendait jamais sa voix.

Et pourtant, Rémy Julienne a laissé une trace indélébile dans le monde du cinéma. D'après une information du Figaro, confirmée par France Bleu Orléans, le cascadeur de renom est décédé le 21 janvier à Montargis (Loiret), où il vivait avec sa compagne. Atteint par le coronavirus, il avait été hospitalisé en réanimation il y a plusieurs jours et a fini par s'éteindre à l'hôpital après avoir lutté plus de deux semaines contre la maladie. Il était âgé de 90 ans.



1 400 films au compteur 

C'est au milieu des années 1960 que la vie de Rémy Julienne a basculé vers le cinéma. Celui qui était jusque-là régulièrement sélectionné en équipe de France de moto-cross a tenu pour la première fois le rôle de cascadeur dans le film Fantômas d'André Hunebelle (1964). Le début d'une très longue série pour le Loirétain, qui a assuré des cascades dans de nombreuses productions ayant rencontré un énorme succès auprès du grand public.  

De La Grande Vadrouille au Gendarme de Saint-Tropez, en passant par Les Aventures de Rabbi Jacob, Taxi ou encore six films de la franchise James Bond, Rémy Julienne a collaboré avec certains des plus illustres réalisateurs et des plus grands acteurs du XXe siècle. Le "casse-cou du cinéma français" a également participé à des tournages de séries ou de publicités et monté un spectacle mécanique, le "Motor Show", qui se tenait à Bologne (Italie). En 2016, il affirmait à Ouest-France que son nom figurait au générique de "1 400 films". Mais il n'y aura pas besoin d'attendre les crédits de fin pour se souvenir de lui.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.