De grandes villes écologistes bannissent le foie gras : tollé chez les restaurateurs et dans la filière

De grandes villes écologistes bannissent le foie gras : tollé chez les restaurateurs et dans la filière©Pixabay (photo d'illustration)

publié le mercredi 08 décembre 2021 à 11h00

Après Strasbourg, Grenoble et Villeurbanne, la ville de Lyon a décidé de bannir le foie gras des réceptions officielles. Pour Christophe Marguin, chef et président des Toques Blanches Lyonnaises, c'est "un coup de comm" et une absence de dialogue, rapporte BFM TV.

Les maires Europe Écologie-Les Verts de grandes villes sont plusieurs à avoir déclaré qu'ils ne serviraient plus de foie gras lors de cérémonies municipales. Lyon vient de suivre le mouvement lancé par Strasbourg, Grenoble et Villeurbanne. Une décision qui n'a pas manqué de faire réagir Christophe Marguin. Chef et président des Toques Blanches Lyonnaises, il dénonce sur BFM TV "un coup de comm", qui ne changera pas grand-chose. "Connaissant son alimentation, il ne devait déjà pas trop y avoir de foie gras à la mairie, donc ça ne va pas changer grand-chose malheureusement pour les traiteurs qui font les repas chez lui", ajoute-t-il, mercredi 8 décembre.



Insistant sur le fait que "la filière foie gras est l'une de celles qui a fait le plus d'efforts pour le bien-être animal depuis de nombreuses années", il est surtout remonté contre l'absence "de dialogue avec le maire de Lyon", Grégory Doucet. "Nous les chefs, on a essayé de le rencontrer, on n'a pas réussi depuis qu'il a été élu. Quand il a été élu, il a dit 'moi la gastronomie, ça ne m'intéresse pas donc je ne communiquerai pas avec la restauration' alors...", assure Christophe Marguin à la chaîne d'information en continu. Alors, puisque l'édile encourage les restaurateurs lyonnais à "limiter au maximum le service du foie gras, voire l'arrêter", lui a décidé d'ajouter un second plat à base du produit particulièrement prisé pendant les fêtes. "Les gens aiment le foie gras, c'est vraiment un des produits qui représente le mieux le plaisir d'aller au restaurant. On ne travaille pas du foie gras à la maison."

Un mauvais signal

En novembre dernier, juste après l'annonce de Jeanne Barseghian de ne plus servir de foie gras lors des réceptions organisées par la ville de Strasbourg, le chef Sylvain Cherré, dont le foie gras maison venait d'être élu meilleur d'Alsace par la fédération des chefs d'Alsace, parlait à 20 Minutes d'un mauvais signal envoyé en cette période de fête. Pourtant, lui aussi continuera à en préparer, en prenant soin de continuer à travailler avec des "producteurs qui respectent leurs animaux".

Auprès de France Bleu, Nicolas Lechner, le président de l'association des producteurs de foie gras d'Alsace, expliquait à LCI. "C'est dommage de mettre tout le monde dans le même sac", faisant référence au non-respect du bien-être animal dénoncé par la maire de Strasbourg et l'association Peta, de défense des animaux. "On a peut-être 100.000 ou 120.000 canards en Alsace. Dans le sud-ouest, un éleveur peut avoir de 600.000 à un million d'animaux. (...) On laisse sortir nos canards quand on peut et qu'il n'y a pas de grippe aviaire. On leur donne du maïs, du blé de notre production. Notre circuit est bouclé du petit caneton à l'assiette, on peut tracer tout ce qu'on fait", expliquait-il.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.