Dans une commune de l'Ain, un décret municipal interdit les chutes de neige

Dans une commune de l'Ain, un décret municipal interdit les chutes de neige©Panoramic (Photo d'illustration)
A lire aussi

publié le mercredi 08 décembre 2021 à 17h30

Le 6 décembre, le Maire de Cerdon a publié un texte interdisant la neige sur le territoire de la commune de 800 habitants. Par l'humour, il a souhaité alerter sur le manque de moyens financiers et matériels dont il dispose, rapporte France 3. 

Un texte drôle, mais à ne pas prendre à la rigolade. Dans la commune de Cerdon située dans l'Ain, le maire, Marc Chavent, a publié, lundi 6 décembre, un décret municipal pour le moins insolite, repéré par France 3 Auvergne-Rhône-Alpes. Intitulé "Arrêté Municipal Portant Interdiction de neiger sur le territoire de la commune de Cerdon", le document partagé sur son compte Twitter énumère avec ironie les nombreux désagréments que causent la neige et le froid, ainsi que l'incapacité pour lui d'agir.


Dans son plaidoyer, Marc Chavent rapporte avec humour les récriminations de ses habitants envers le froid. Entre les "caractéristiques de la neige, qui cet hiver est constituée de particules d'eau glacées qui tombent sur le sol" et les "remarques insistantes d'une petite partie de la population qui trouve que la neige est froide, qu'elle mouille et qu'elle glisse", le maire ne sait plus quoi faire. D'autant plus que le "tracteur de déneigement" n'est plus tout neuf, précise-t-il. Pour couronner le tout, l'élu indique que le réseau électrique tombe en rade lorsque la neige pointe le bout de son nez. 

Dilemmes financiers 

Contacté par France 3, le maire de Cerdon explique avoir reçu une multitude "d'appels et de mails" l'implorant de trouver une solution. Mais pour répondre aux attentes de ses citoyens, il doit faire face à de nombreux dilemmes d'ordre financier. Rien que remplacer le tracteur de déneigement coûterait 150.000 euros. Une dépense importante qui empêcherait cependant un autre projet : l'important sauvetage de l'épicerie du village. Avec ce décret saugrenu, Marc Chavent espère obtenir une réaction des pouvoirs publics avant que la situation ne s'aggrave.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.