Culture : opération "théâtres ouverts" ce samedi partout en France

Culture : opération "théâtres ouverts" ce samedi partout en France ©Panoramic

publié le samedi 30 janvier 2021 à 12h40

L'opération "Théâtres ouverts" a été initiée par Laurent Rochut, directeur de La Factory d'Avignon. Samedi 30 janvier, les théâtres désobéiront aux restrictions gouvernementales pour ouvrir une heure.

Sur l'initiative de Laurent Rochut, directeur de La Factory à Avignon, les théâtres de France vont désobéir. Samedi 30 janvier, de 15h à 16 heures, les théâtres entrent en rébellion : ils accueilleront du public, le temps d'une heure, dans le strict respect des mesures sanitaires, rapporte notamment franceinfo. Au total, selon BFM TV, c'est une cinquantaine de théâtres qui doivent participer, ce samedi, à l'opération.



L'appel a été initialement lancé le 16 janvier dernier sur la page Facebook du théâtre La Factory. L'objectif est clair, le secteur de la culture veut faire entendre sa détresse au gouvernement face à la fermeture à durée indéterminée des lieux de culture : "C'est juste une façon de manifester, d'appeler au secours, notre intention n'est absolument pas d'appeler à l'insurrection", a déclaré Laurent Rochut à France 3 en fin de semaine.

Renouveler l'appel à désobéir

"Le théâtre, c'est fragile, et on est en train d'en casser tout l'écosystème", explique-t-il à France 3. Le directeur envie l'Espagne ou le Luxembourg qui ont décidé de maintenir les scènes ouvertes malgré la crise sanitaire. Laurent Rochut entend renouveler son appel à désobéir tous les mois et envisage de jouer des pièces, en plein air, "tant que nous resterons fermés".

"La culture est essentielle"

En Mayenne, Jean-Muc Bansard, directeur du Théâtre du Tiroir à Laval, participe à l'opération "théâtres ouverts". Le directeur va ouvrir son établissement au public pour dénoncer la "discrimination" du gouvernement à l'égard de la culture : "Dans le monde d'après, il n'y aura que les institutions culturelles d'Etat et des grosses collectivités qui vont pouvoir offrir des œuvres d'imagination", a-t-il déclaré à France Bleu Mayenne. Selon le directeur, les établissements culturels seraient "moins dangereux pour la circulation du virus que les transports en commun, les supermarchés ou les lieux de culte. Les gens sont responsables. La culture est essentielle."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.