Crues dans le Sud-Est : Macron annonce que l'Etat mettra "plusieurs centaines de millions d'euros" pour reconstruire

Crues dans le Sud-Est : Macron annonce que l'Etat mettra "plusieurs centaines de millions d'euros" pour reconstruire
Le président de la République le 7 octobre 2020 à Breil-Sur-Roya (Alpes-Maritimes), commune sinistrée par le le passage de la tempête Alex

, publié le mercredi 07 octobre 2020 à 21h00

Cinq jours après les crues meurtrières dans les Alpes-Maritimes, Emmanuel Macron, en déplacement à Saint-Martin-Vésubie, une des communes sinistrées, a renouvelé sa volonté de "reconstruire au plus vite" les dégâts. 
 
"Face aux dégâts colossaux, nous allons créer un fonds de reconstruction Alpes-Maritimes". Cinq jours après les crues dévastatrices dans l'arrière-pays Niçois, qui a fait au moins 5 morts et 7 disparus, Emmanuel Macron, en visite dans les communes sinistrées de la région, a égrené les mesures de reconstruction prévues par le gouvernement, saluant la "mobilisation massive" des citoyens.

"La nation a fait bloc" dans cette catastrophe, a-t-il reconnu depuis Saint-Martin-Vésubie, sur TF1 et France 2, lors d'un entretien en direct sur les deux chaines. 



"Ce n'est que le début" 

Le président de la République a assuré que "l'Etat va investir plusieurs centaines de millions d'euros" pour "reconstruire, rebâtir les routes, les ponts et habitations". Pour Emmanuel Macron, l'urgence est d'apporter un soutien "avec des fonds déblocables facilement". Alors que les élus locaux, comme le président de la région Provence-Alpes Côte d'Azur (PACA) ont d'ores et déjà chiffré les dégât à 1 milliards d'euros. "On met 100 millions d'euros mais ce n'est que le début" a promis le chef de l'Etat. "Peut-être qu'à la fin ce sera 1 milliard d'euros", a-t-il ajouté, précisant que les premiers bilans financiers pouvaient évoluer.

Se félicitant des mesures déjà prises, comme la prise de l'arrêté de catastrophe naturelle pour 55 communes sinistrées en "trois jours seulement", Emmanuel Macron expliqué que cela permettra aux particuliers de "se tourner vers leurs assureurs de manière simple et rapide". "Il faut aider ceux qui vont reconstruire : c'est le fonds Barnier", a-t-il ajouté. "Nos concitoyens seront soutenus jusqu'à 80% pour reconstruire aux normes", a expliqué Emmanuel Macron, ajoutant que "l'Europe est mobilisée". 

"On ne va pas pouvoir rebâtir de la même manière et on va devoir prévenir ces risques", a prévenu le locataire de Matignon. Un travail de prévention déjà commencé par le ministère de la Transition écologique. Concernant les axes de circulation dans les vallées touchées par le passage de tempête Alex, Emmanuel Macron prévoit que le train sera rétablit d'ici "4 à 5 semaines". D'autres infrastructures comme les ponts seront eux rouvertes dans plusieurs mois. "Ce n'est pas demain qu'on retrouvera le visage d'avant. Ce ne sera d'ailleurs pas le même qu'avant : nous allons réparer, réinvestir", a-t-il insisté. En attendant, "on va faire un bilan pour reconstruire au plus vite", afin de "stabiliser", et permettre à la vie de reprendre son cours. "Dans les écoles, ça va être du cas par cas", a-t-il prévenu, de même que pour les "hôpitaux, les établissements médicaux-sociaux, les Ehpad, les associations pour travailleurs handicapés..."
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.