Covid-19 : vers une réouverture des restaurants en zone d'alerte maximale ?

Covid-19 : vers une réouverture des restaurants en zone d'alerte maximale ?
Des restaurateurs manifestent à Paris, le 28 septembre 2020, pour protester contre les restrictions qui leur sont imposées.

, publié le jeudi 01 octobre 2020 à 21h43

Les restaurateurs doivent proposer un protocole sanitaire renforcé au gouvernement, qui, s'il est accepté, pourrait leur permettre de garder leurs établissements ouverts. 

Assouplissement en vue pour les restaurants ? Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé jeudi 1er octobre lors d'un point presse sur l'épidémie de coronavirus que le gouvernement envisageait de permettre aux restaurateurs d'ouvrir leurs établissements, même dans les zones d'alerte maximale au Covid-19, sous réserve de mettre en place un protocole sanitaire renforcé, approuvé par l'Etat.



"Le gouvernement va dans les prochains jours examiner les propositions qui lui sont faites par les représentants du secteur de la restauration et étudier des règles éventuelles qui pourraient permettre aux restaurants, y compris en zones d'alerte maximale, de rester en tout ou partie ouverts, mais avec des règles sanitaires renforcées", a déclaré le ministre.

Si ces nouvelles règles "nous semblent suffisamment robustes, protectrices, contrôlables, elles seront soumises au Haut Conseil pour la santé publique et si elles étaient validées, elles pourraient alors s'appliquer à toutes les zones d'alerte maximale", a-t-il ajouté.

Cela pourrait ainsi s'appliquer à la métropole d'Aix-Marseille et en Guadeloupe, zones en alerte maximale et où les restaurants sont donc fermés. La mesure pourrait également s'appliquer à Paris et en petite couronne, qui pourraient être placés dans cette catégorie "dès lundi" si la situation continue à se dégrader.

"La mobilisation de la profession a été écoutée par les pouvoirs publics", se sont félicité plusieurs organisations professionnelles, qui souhaitent être reçues "dès demain" (vendredi) par le ministère pour en étudier les modalités.

A Lille, Paris, Lyon ou encore Marseille, les marques de mécontentement à l'égard des restrictions à l'ouverture des bars et restaurants se sont multipliées ces derniers jours. Pour dénoncer le "deuil" de leurs métiers, patrons de restaurants, cafés, bars, traiteurs et discothèques sont appelés par leur principale organisation à "faire du bruit" chaque vendredi devant leur établissement.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.