Covid-19 : vers un pass sanitaire européen "disponible fin juin"

Covid-19 : vers un pass sanitaire européen "disponible fin juin"
Le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes a dévoilé les contours du pass sanitaire

publié le dimanche 16 mai 2021 à 20h30

Pour voyager cet été en Europe, il faudra miser sur le pass sanitaire.

En France comme en Europe, le déconfinement se fait étape par étape. Pour accompagner ce qui ressemble à "un retour à la vie d'avant", le gouvernement mise notamment sur la création d'un pass sanitaire.

Pass sanitaire dont Clément Beaune, secrétaire d'Etat chargé des Affaires européennes, a expliqué le fonctionnement dimanche au micro d'Europe 1.

"Il ne régulera pas notre vie quotidienne, comme aller au café ou au restaurant. Ce ne sera pas notre sésame du quotidien. Il donnera accès aux voyages et aux grands rassemblements", a commencé par expliquer le secrétaire d'Etat.

Toutefois, cet outil sera indispensable dès le 9 juin pour accéder en France aux "lieux où se brassent les foules", à savoir les festivals ou encore les stades. Il devrait par la suite être harmonisé au niveau européen "autour du 20 juin", a souligné Clément Beaune.

Ainsi, il sera nécessaire d'avoir un pass sanitaire valide, un certificat de vaccination (c'est à dire avoir reçu deux injections) ou un test PCR négatif datant de moins de 48 heures pour circuler en Europe cet été. Les vaccins déjà approuvés par l'Union européenne, Pfizer/BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Johnson and Johnson seront les seuls à être reconnus. 

Deux solutions s'offrent aux voyageurs : présenter le pass sur papier ou utiliser l'application gouvernementale "Tous anti Covid". 


"Le code sera le même pour aller à un festival ou pour voyager", a assuré Clément Beaune. Il permettra aux touristes d'aller "de Paris à Athènes ou de Madrid à Berlin". "Le pass sanitaire n'est pas une obligation de plus mais une chance supplémentaire", a précisé le secrétaire d'Etat.  

Des tests PCR gratuits pour les touristes en France
Mais en fonction des pays d'Europe, les prix des tests PCR sont sensiblement différents. Gratuits en France, ils coûtent 120 euros en Espagne et jusqu'à 300 euros en Suède. Interrogé sur la question, Clément Beaune a indiqué que des débats étaient en cours. 

"Le Parlement européen demande en ce moment à ce que les tests soient gratuits partout en Europe, mais je ne peux pas dire aujourd'hui si tout le monde acceptera."

A l'inverse, les tests PCR réalisés en France resteront gratuits, y compris pour les touristes. "On a besoin, on a envie, dans de bonnes conditions sanitaires, de rester la première destination touristique européenne et mondiale. C'est un enjeu économique pour nous," a souligné Clément Beaune.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.