Covid-19 : une "obligation vaccinale des professionnels de santé" se précise

Covid-19 : une "obligation vaccinale des professionnels de santé" se précise
Olivier Véran, le 24 mars 2021, à Paris

publié le mercredi 07 juillet 2021 à 22h40

L'exécutif souhaite que 80% des personnels soignants soient vaccinés d'ici septembre. Après les appels à la pédagogie qui peinent à produire leurs effets, la perspective d'une vaccination obligatoire se dessine.

Les soignants bientôt tous vaccinés? Le ministre de la Santé, Olivier Véran, et plusieurs organisations professionnelles du secteur ont exprimé leur avis favorable à "une obligation vaccinale des professionnels de santé" contre le Covid-19, dans un texte commun publié à l'issue d'une rencontre mercredi 7 juillet. "Ma volonté n'est pas de stigmatiser les soignants", s'est défendu le ministre de la Santé dans une allocution prononcée à l'occasion de la présentation de ce texte.

Les participants à cette rencontre "soutiennent une obligation vaccinale des professionnels de santé, du soin et de l'accompagnement contre la Covid-19 pour lutter contre la transmission du virus et protéger les personnes en contact de ces professionnels"

Le gouvernement et une quinzaine d'interlocuteurs (ordres des professions de santé, notamment médecins et infirmiers, fédérations d'établissements sanitaires et médico-sociaux), dont la Croix Rouge, Unicancer, Fédération hospitalière de France, Fédération des cliniques et hôpitaux privés de France, Synerpa (Syndicat national des établissements et résidences privés et services d'aide à domicile pour personnes âgées), notamment, sont favorables au "vote d'une loi dans les plus brefs délais si cela s'avère nécessaire".

Le gouvernement s'est fixé comme objectif qu'au moins 80% des personnels soignants aient reçu au moins une dose de vaccin anti-Covid d'ici septembre. Le chef de l'Etat présidera lundi un Conseil de défense sanitaire exceptionnel pour trancher notamment sur l'obligation vaccinale pour les soignants.



Les signataires se prononcent pour une loi qui concernerait "un périmètre large incluant tous les acteurs et accompagnants intervenants dans des structures de santé, du soin et de l'accompagnement comprenant les établissements, services et domicile". La vaccination contre le Covid-19 se ferait "dans le respect des indications et contre-indications éventuelles médicales", poursuit la déclaration commune, qui évoque des "conséquences individuelles réelles en cas de non-respect de l'obligation".

Le débat sur la vaccination obligatoire des soignants contre le Covid-19 se poursuit depuis plusieurs jours, à mesure que le variant Delta semble gagner du terrain. Lundi, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a estimé qu'une quatrième vague de la pandémie du Covid-19 dès la fin juillet est "une possibilité".

Selon un dernier bilan de Santé publique France publié mercredi, 7.539 personnes sont hospitalisées pour cause de Covid-19, un nombre qui baisse depuis deux mois, et 997 personnes souffrant de formes graves sont à l'hôpital (contre 1.032 la veille et plus de 2.500, un mois plus tôt). En revanche, le nombre de cas augmente, repassant mercredi au-dessus de la barre des 4.000 cas quotidiens pour la première fois depuis près d'un mois. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.