Covid-19 : une majorité de Français favorables à un "passeport vaccinal"

Covid-19 : une majorité de Français favorables à un "passeport vaccinal"
(Photo d'illustration)

, publié le dimanche 17 janvier 2021 à 13h14

SONDAGE. Selon une enquête Ifop dévoilé par Le Parisien, 62% des Français sont en faveur d'une vaccination obligatoire pour ceux souhaitant prendre l'avion pour voyager à l'étranger et 50% pour pouvoir retourner au théâtre ou cinéma ou exercer leur activité sur leur lieu de travail.

Le gouvernement, lui, s'y oppose.




Alors que les Français semblent moins défiants vis-à-vis du vaccin anti-Covid-19, la question d'un "passeport vaccinal" pour accéder à certains lieux fait son chemin auprès de la population. D'après un sondage Ifop pour la société Lemon* dévoilé dimanche 17 janvier par Le Parisien, 54 % des sondés souhaitent désormais se faire vacciner, soit quinze points de plus qu'en décembre, et 62% sont favorables à la vaccination obligatoire pour ceux souhaitant prendre l'avion pour voyager à l'étranger. 

Une proportion semblable (60%) estime aussi nécessaire d'être vacciné pour pouvoir visiter des personnes vulnérables, dans les maisons de retraite ou les hôpitaux. La moitié des sondés sont également en faveur d'un vaccin pour les élèves et personnels présents dans les collèges et lycées, pour les spectateurs souhaitant se rendre au cinéma, théâtre, musées et les salariés qui voudraient retourner sur leur lieu de travail. 45% des personnes interrogées jugent par ailleurs qu'il faudrait se faire vacciner pour fréquenter les commerces. 

Une idée rejetée par le gouvernement...

Fin décembre, l'opposition s'indignait de la possibilité de voir conditionnés certains déplacements à la vaccination contre le Covid-19, évoquée dans un projet de loi, au point que le gouvernement avait décidé de renvoyer le texte à plus tard. Une option encore rejetée en lundi 11 janvier par le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari, alors que certaines compagnies aériennes veulent exiger un certificat, et par la ministre de la Culture Roselyne Bachelot la veille.

"Nous sommes très réticents à cette idée", a également affirmé dimanche 17 janvier le secrétaire d'Etat aux affaires européennes Clément Beaune sur franceinfo. "Si on parle d'un papier, un document qui vous autorise à voyager en Europe, je crois que c'est très prématuré", a-t-il ajouté.  "C'est un débat qui n'a pas lieu d'être et ce serait choquant, alors qu'on débute encore partout cette campagne de vaccination en Europe, qu'il y ait des droits plus importants pour certains que pour d'autres. Ce n'est pas notre conception de la protection et de l'accès aux vaccins". 

"C'est un débat qui n'a pas lieu d'être et ce serait choquant, alors qu'on débute encore partout cette campagne de vaccination en Europe, qu'il y ait des droits plus importants pour certains que pour d'autres. Ce n'est pas notre conception de la protection et de l'accès aux vaccins". 

... mais pas à l'étranger

A l'étranger, l'idée est loin d'être écartée. Israël souhaite par exemple mettre en place un certificat qui permettrait d'accéder aux restaurants, aux musées, aux concerts ou aux rencontres sportives. Le chef du gouvernement grec avait appelé mardi l'Union européenne à adopter un certificat "standardisé" de vaccination pour donner un coup de pouce à l'industrie du tourisme, terrassée par la pandémie du coronavirus.  La Commission européenne s'est dite favorable à un document "mutuellement reconnu", a précisé sa présidente Ursula von der Leyen.


L'OMS s'est elle clairement prononcée contre. "Les certificats de vaccination pour voyager n'ont pas de raison d'être", estime ainsi le directeur des questions d'urgence sanitaire à l'OMS Michael Ryan. "Parce que nous manquons de preuves cruciales quant à savoir si les personnes vaccinées peuvent continuer à être infectées ou à transmettre la maladie" et parce que "les vaccins ne sont encore disponibles qu'en quantité limitée". 

* Enquête réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 11 au 12 janvier 2021 auprès d'un échantillon de 1028 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.