Covid-19 : une majorité de Français approuvent les nouvelles mesures mais les jugent "insuffisantes"

Covid-19 : une majorité de Français approuvent les nouvelles mesures mais les jugent "insuffisantes"
Dunkerque le 27 février 2021.

, publié le jeudi 01 avril 2021 à 17h45

SONDAGE. Selon une enquête Odoxa-Backbone Consulting pour Le Figaro et franceinfo, plus de 7 Français sur 10 valident les mesures annoncées mercredi soir par Emmanuel Macron, mais 56% pensent qu'elles seront insuffisantes.

Près de la moitié pensent donc ne pas les respecter totalement. 

Face à la troisième vague de Covid-19, Emmanuel Macron a annoncé mercredi 31 mars de nouvelles restrictions pour le mois d'avril. Un appel à "la mobilisation de chacun" entendu par les Français, mais qui n'a pas franchement convaincu, révèle jeudi un sondage* Odoxa-Backbone Consulting pour Le Figaro et franceinfo.




Globalement, plus de 7 Français sur 10 approuvent les nouvelles mesures : 70% valident l'extension des restrictions de déplacement déjà en vigueur dans 19 département à tout le territoire pendant quatre semaines, 71% l'interdiction à tous les Français de se déplacer en dehors de leur région à partir du 5 avril, 72% la fermeture des établissements et crèches pendant trois à quatre semaines et 85% la vaccination prioritaire des métiers jugés exposés comme les enseignants et les policiers. 

Pour autant, 53% des sondés affirment ne pas avoir été convaincus par les annonces du chef de l'Etat. 56% d'entre eux jugent que ces mesures seront "insuffisantes compte tenu de la situation sanitaire, et 47% doutent qu'elles soient efficaces. 70% des Français estiment par ailleurs que la fermeture des écoles "aurait dû être décidée plus tôt". 

Une défiance qui pourraient pousser un certain nombre de Français à ne pas respecter les nouvelles règles. "La lassitude d'une année de crise sanitaire, conjuguée au sentiment général que les nouvelles contraintes annoncées sont à la fois trop pénibles et inefficaces, conduit de plus en plus de Français à vouloir s'affranchir des règles", souligne le président d'Odoxa, Gaël Sliman, dans son rapport. 

Ainsi, 46% des personnes interrogées comptent ne pas totalement respecter les restrictions, dont 7%, s'y opposent totalement. Les jeunes sont les plus rebelles, avec 63% des 18-24 ans et des 25-34 ans qui comptent s'affranchir des règles, contre 26% des 65 ans et plus.

* Enquête réalisée auprès d'un échantillon de 1.005 Français représentatif de la population âgée de 18 ans et plus interrogés par Internet les 31 mars et 1er avril 2021

Vos réactions doivent respecter nos CGU.