Covid-19 : un net relâchement sur le lavage des mains

Covid-19 : un net relâchement sur le lavage des mains
(Photo d'illustration)

, publié le jeudi 15 octobre 2020 à 13h30

Selon une étude de l'Ifop relève que les Français respectent moins ce geste barrière, pourtant indispensable en période d'épidémie de Covid-19, depuis l'été.

Alors que la France subit actuellement une forte recrudescence de Covid-19, l'application des gestes barrières est indispensable. À savoir, le port du masque, la distanciation sociale et se laver les mains. Un dernier geste simple et peu contraignant que les Français respectent pourtant de moins en moins par rapport au printemps, révèle  une étude Ifop* réalisée pour la marque de savon Unbottled et publiée jeudi 15 octobre, à l'occasion de la Journée mondiale du lavage des mains.



"Les Français peinent à respecter aussi scrupuleusement les consignes qu'à l'époque du confinement", analyse François Klaus, directeur du pôle actualités de l'Ifop. Au début de la crise sanitaire, les Français avaient rapidement intégré cette mesure d'hygiène : 70% se lavaient les mains après avoir pris les transports en commun (contre 35% avant la crise), 81% passaient par l'étape lavabo avant de passer à table (contre 49% en janvier) ou de faire la cuisine (81% contre 69%). 

Mais "depuis cet été, les gestes barrières ne sont pas devenus des gestes naturels", selon l'enquête. Les Français sont ainsi nettement moins nombreux qu'au printemps à se laver systématiquement les mains en rentrant chez eux (- 23 points), avant de passer à table (- 16 points) ou après s'être mouchés (- 19 points). Cette baisse est particulièrement visible chez les jeunes "déjà très réfractaires à l'application des gestes barrières", pointe le rapport.

Le non-respect du lavage des mains est étroitement lié au refus de porter des masques, selon les conclusions de l'étude. La proportion de personnes se lavant toujours les mains en rentrant chez elles est notamment plus de deux fois plus faible chez les Français portant "rarement" un masque en dehors de leur domicile (30%) que chez ceux en portant systématiquement (79%). 

* Enquête réalisée du 6 au 7 octobre auprès d'un échantillon de 1.014 personnes âgées de 18 ans et plus.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.