Covid-19 : un cas de variant indien identifié dans le Lot-et-Garonne

Covid-19 : un cas de variant indien identifié dans le Lot-et-Garonne
(Photo d'illustration)

publié le jeudi 29 avril 2021 à 17h32

Un premier cas de variant indien a été identifié dans le Lot-et-Garonne, a annoncé jeudi 29 avril Benoît Elleboode, le directeur général de l'ARS de Nouvelle-Aquitaine, à BFMTV.



"Aucun cas de variant d'origine indienne" n'a été détecté "en France métropolitaine", assurait mardi 27 avril le ministre de la Santé Olivier Véran. Ce n'est désormais plus le cas. Un premier cas de variant indien a été identifié dans le Lot-et-Garonne, a en effet annoncé jeudi Benoît Elleboode, le directeur général de l'Agence régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine, à BFMTV.


Il s'agit d'un patient qui revenait d'Inde. "Il refaisait un test puisqu'il devait repartir à l'étranger. C'est là que dans tout le dispositif qui est fait pour repérer les variants, on a identifié que c'était le variant indien", a-t-il précisé. "Je ne pense pas que ce soit le premier cas en France mais c'est le premier cas dans notre région, en Lot-et-Garonne, qui a été confirmé puisque le séquençage a été fait à Toulouse", a-t-il par ailleurs indiqué.

Un cas suspect a par ailleurs également été identifié à Bordeaux. Il s'agit également d'une personne qui revenait d'Inde. "On suspecte que ce soit le variant indien au criblage. Le virus est en train d'être séquencé au CHU de Bordeaux et on aura la réponse en fin de semaine", a expliqué M. Elleboode.

Les deux cas "ne sont pas pour l'instant des cas graves" et "ils ne sont pas hospitalisés", assure le directeur de l'ARS Nouvelle-Aquitaine, qui précise qu'aucune personne positive n'a été détectée dans les cas contacts. "On n'a pas non plus à ce stade une personne vaccinée et qui aurait attrapé ce variant indien", a-t-il ajouté. 

Des cas détectés en Allemagne

Le B.1.617, appelé "variant indien" du fait de sa première occurrence en Inde, jugé en parti responsable d'une deuxième vague épidémique dévastatrice dans ce pays, a été détecté dans plus de 1.200 séquences de génome dans "au moins 17 pays", indiquait la veille l'Organisation mondiale de la santé (OMS). La plupart des échantillons "viennent d'Inde, du Royaume-Uni, des Etats-Unis et de Singapour", mais aussi dans plusieurs pays européens (Belgique, Suisse, Grèce, Italie), précisait l'OMS. Plusieurs cas ont également été détectés en Allemagne, a indiqué jeudi Lothar Wieler, président de l'Institut de veille sanitaire Robert Koch.

"Le B.1.617 a un taux de croissance plus élevé que les autres variants en circulation en Inde, ce qui suggère une plus grande contagiosité", selon l'OMS.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.