Covid-19 : trois Français sur quatre s'attendent à une prolongation des restrictions au-delà de quatre semaines

Covid-19 : trois Français sur quatre s'attendent à une prolongation des restrictions au-delà de quatre semaines
Des ours en peluche installés à la terrasse d'un restaurant fermé, le 20 mars 2021 à Paris.

, publié le mercredi 07 avril 2021 à 21h30

Près de sept Français sur dix s'attendent également à ce que la réouverture des lieux culturels et des terrasses se fasse plus tard que prévu.

Alors que de nouvelles mesures contre l'épidémie de Covid-19 sont entrées en vigueur samedi 3 avril dans l'Hexagone, les Français ne se montrent guère optimistes quant à une levée prochaine des restrictions. Ainsi, selon une étude Elabe* réalisée pour BFMTV et publiée mercredi 7 avril, 75% des sondés s'attendent à une prolongation des mesures au-delà des quatre semaines annoncées par Emmanuel Macron lors de son allocution du 31 mars.



Les Français ne se montrent pas plus optimistes sur la réouverture des lieux culturels et des terrasses.

Le président avait indiqué que le gouvernement allait "bâtir entre la mi-mai et le début de l'été un calendrier de réouverture progressive pour la culture, de sport, le loisir, l'événementiel, nos cafés et restaurants". Pour autant, près de sept Français sur dix (68%) s'attendent à ce que la réouverture de ces lieux soit reportée à plus tard. Seuls 31% pensent qu'une réouverture sera entamée dès la mi-mai.

Si les Français de tout bord politique se montrent majoritairement pessimistes sur une prochaine réouverture, les électeurs de Marine Le Pen sont les plus pessimistes - avec 76% qui s'attendent à un report des ouvertures -, ceux d'Emmanuel Macron les moins pessimistes - 58% prévoient un report.



Par ailleurs, le sondage Elabe révèle que les Français comptent majoritairement respecter les nouvelles mesures instaurées, notamment l'interdiction de se déplacer au-delà d'un rayon de dix kilomètres autour de son domicile. Près d'un Français sur cinq (19%) a toutefois indiqué qu'il allait braver cette interdiction, une proportion qui augmente chez les plus jeunes. Ainsi, 33% des 18-24 ans et 24% des 25-34 ans ont déclaré qu'ils ne respecteront pas cette règle. Ils ne sont que 9% chez les 65 ans et plus. Les hommes ont moins l'intention de respecter cette mesure que les femmes : 24% des hommes ont indiqué qu'ils ne se plieront pas à la règle pour 15% des femmes.

*Sondage Elabe "L'Opinion en direct" réalisé pour BFMTV sur un panel de 1.003 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogé par Internet les 6 et 7 avril 2021.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.