Covid-19 : tous les Français qui le souhaitent vaccinés d'ici... août, pour Olivier Véran

Covid-19 : tous les Français qui le souhaitent vaccinés d'ici... août, pour Olivier Véran©Capture d'écran TF1

, publié le jeudi 21 janvier 2021 à 20h49

Exceptionnellement, le ministre de la Santé n'a pas tenu de point presse ce jeudi 21 janvier, mais était l'invité du 20 Heures de TF1. Olivier Véran a fixé les objectifs du gouvernement sur la vaccination et a expliqué que "tous les Français pourront être vaccinés d'ici fin août".

C'est un sujet récurrent et il suscite souvent l'inquiétude.

La campagne de vaccination du gouvernement est régulièrement décriée pour sa lenteur et sa désorganisation, mais invité du journal de 20 Heures de TF1, ce jeudi 21 janvier, Olivier Véran a tenu à apporter des précisions. Le ministre de la Santé a confirmé que l'objectif du million de Français vaccinés fin janvier sera bien atteint, allant selon lui "jusqu'à 1,3 ou 1,4 million". Il a également évoqué les projections pour la suite de l'année. "La totalité des Français pourront se faire vacciner d'ici fin août", a-t-il lâché. Vingt millions devraient l'être fin avril, ou encore 43 millions fin juin, toujours selon ses projections.



"Des rappels de vaccination en février"

Mais il y a bien sûr un certain nombre de prérequis pour atteindre ce but. "À condition d'avoir les doses de vaccins, et s'ils sont validés et efficaces", a-t-il expliqué. Pour l'instant, le gouvernement table sur un rythme de 100 000 vaccinations par jour, soit 700 000 par semaine, et le nombre total de doses est déjà insuffisant. Olivier Véran s'est justifié sur ce point, et a évoqué "des rappels de vaccinations en février et moins de primo-vaccinés au début du mois" à la suite du "choix de massivement vacciner en janvier". Pour faire face à la pénurie de rendez-vous, il a également annoncé la création de 500 000 nouveaux créneaux de vaccination dès la semaine prochaine. Le ministre de la Santé s'est également félicité de la hausse de l'adhésion de la population au vaccin contre le Covid-19.

Un confinement de plus en plus possible ?

Olivier Véran a également évoqué un possible reconfinement, ce qui serait le troisième depuis le début de la pandémie. Les inquiétudes liées au variant britannique du Covid-19 le font notamment craindre. Le gouvernement attend également de voir les résultats du couvre-feu abaissé à 18 heures dans toute la France. "Nous espérons des effets positifs. Mais si la situation évolue, si nous sommes sur une pente épidémique à cause du variant britannique, nous pourrions aller jusqu'au confinement." Olivier Véran a également rappelé que chaque confinement était mis en place avec l'objectif "de sauver des vies et de protéger l'hôpital". Le ministre de la Santé, à l'image de l'exécutif, décide de temporiser, mais a plus ou moins explicitement écarté la fermeture des écoles dans le cas d'un nouveau confinement. 

La fin du masque fait-maison ?

Enfin, Olivier Véran s'est également exprimé sur la question des masques. Le ministre de la Santé a recommandé de ne plus utiliser les fameux masques faits-maison, et de privilégier les masques chirurgicaux ou FFP2. Cette sortie vient en confirmation d'un avis rendu par le Haut Conseil de santé publique (HCSP) à ce propos en début de semaine. Néanmoins, il a estimé que la grande majorité des masques utilisés par les Français étaient conformes et suffisants pour respecter les gestes barrières. Ce sont les masques artisanaux de catégorie 1. À l'inverse, ceux de catégorie 2, en tissu mais fait de façon industrielle, sont très fortement déconseillés. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.