Covid-19 : stocks de masques, lits de réanimation, médicaments, vaccin... la France se prépare

Covid-19 : stocks de masques, lits de réanimation, médicaments, vaccin... la France se prépare
Olivier Véran en conférence de presse à l'Elysée, le 27 août 2020

, publié le jeudi 27 août 2020 à 14h00

En conférence de presse depuis l'Elysée jeudi 27 août, le ministre de la Santé Olivier Véran a déroulé les mesures prises par le gouvernement face à l'évolution du coronavirus en France, alors que le pays connaît une "recrudescence incontestable de l'épidémie", selon le Premier ministre Jean Castex.

Leurs effectifs ont fait cruellement défaut au pic de l'épidémie, en mai et juin dernier. Les stocks de masques, le nombre de lits de réanimation et les médicaments pour lutter contre le coronavirus vont augmenter ces prochaines semaines.

C'est ce qu'a annoncé Olivier Véran ce jeudi en conférence de presse à l'Elysée, aux côté du Premier ministre et du ministre de l'Education nationale.

Après un point sur l'état de l'épidémie, ils ont déroulé les mesures mises en place par l'Etat contre le virus, alors que 21 départements sont désormais placés en zone rouge. Cela veut dire que le virus y circule activement. Face à cette recrudescence et à l'augmentation du nombre d'hospitalisations, Olivier Véran et Jean Castex ont affiché leur volonté d'intervenir rapidement. "Cela ne signifie pas que nous sommes dans une situation grave, mais c'est maintenant qu'il faut intervenir", a déclaré le Premier ministre.


Jusqu'à 12 000 lits de réanimation

Dans ce contexte, le ministre de la Santé a présenté les mesures d'anticipation prises par le gouvernement pour faire face à la possibilité d'une "nouvelle pression épidémique".  "Nous avons anticipé et sécurisé nos capacités de réponse, qu'il s'agisse des stocks de masques, de gants, de médicaments, de respirateur", a assuré Olivier Véran. Les capacités d'accueil en réanimation notamment devraient être doublées d'ici à la fin de l'automne. Jusqu'à 12 000 lits pourront être mobilisés dans tout le territoire.

 Augmentation des stocks stratégiques

"Nos stocks permettent de fournir jusqu'à 29 000 malades, soit le double de ce que nous avions au plus fort de l'épidémie", a expliqué Olivier Véran. "Nous avons commandé 4 milliards de masques, qui nous sont livrés progressivement, par des ponts maritimes, ou aériens, notamment en  provenance de la Chine", a-t-il poursuivi.

"Ces stocks (chirurgicaux et FFP2) seront constitué d'ici à la fin du mois de septembre", ils seront livrés progressivement pour les soignants. Des stocks d'équipements individuels comme les gants ont aussi été constitués.
 
Objectif 1 million de tests par semaine

"Pour casser les chaînes de transmission du virus, il faut tester, tracer, isoler". Le gouvernement a une nouvelle fois martelé l'importance des tests dans la lutte contre le coronavirus. 
Cette semaine, 840 000 tests ont été réalisés, dépassant l'objectif initial des 700 000 tests hebdomadaires, s'est félicité le ministre de la Santé, qui a fixé un nouvel objectif d'un million de tests hebdomadaires. 

Avancées des vaccins 

"De nombreux laboratoires travaillent actuellement, et progressent", assuré Olivier Véran. "Le jour où nous proposerons aux Français un vaccin c'est qu'il sera efficace et qu'il remplira toutes les conditions", a-t-il ajouté, annonçant avoir "passé des précommandes à des laboratoires, qui pourraient nous fournir des premiers résultas à la fin de l'automne". 

Concernant les traitements, "nous en sommes toujours stade de la recherche scientifique", a précisé le ministre. "Il faut du temps pour développer un médicament fiable et sûr".

Olivier Véran a par ailleurs indiqué que des tests salivaires, plus simples à réaliser et moins contraignants pour les patients que les tests PCR (le coton-tige dans le nez) étaient à l'étude. "Les tests salivaires doivent être validés sur le plan scientifique, des essais sont en cours".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.