Covid-19 : quelles nouvelles restrictions à Paris ?

Covid-19 : quelles nouvelles restrictions à Paris ?
Didier Lallement, le 3 juillet 2020, à Paris
A lire aussi

, publié le lundi 05 octobre 2020 à 12h40

Le directeur de l'ARS Île-de-France, le préfet de police et la maire de Paris ont tenu une conférence de presse commune au cours de laquelle ils ont détaillé les nouvelles mesures en vigueur pour contenir l'épidémie de coronavirus à Paris et en Île-de-France.

Le préfet de police Didier Lallement, le directeur de l'ARS Île-de-France Aurélien Rousseau, le recteur de l'académie Île-de-France Christophe Kerrero et la maire de Paris Anne Hidalgo ont dévoilé ce lundi les nouvelles restrictions qui entreront en vigueur dès mardi 6 octobre à Paris et en petite couronne, pour "freiner" l'épidémie de Covid-19.


Ces "mesures de freinage" sont prises pour une durée de 15 jours "avant réévaluation", a indiqué dans son propos liminaire le préfet de police Didier Lallement, avant de détailler le contenu du nouvel arrêt préfectoral.

LES NOUVEAUX ELEMENTS

• Fermeture des bars
Les restaurants pourront quant à eux rester fermés sous application d'un strict protocole sanitaire. Parmi les mesures : 6 personnes maximum par tablée, et la tenue d'un "cahier de rappel" avec les coordonnées des clients.

• Fermeture des foires, salons professionnels, congrès et parcs d'expositions
La mesure s'applique à l'ensemble des événements dits sous CTS (Chapiteaux, tentes et structures).

• Fermeture des piscines, sauf pour les mineurs.
Les gymnases et salles polyvalentes resteront aussi fermés.

• Mise en place d'une jauge dans les centres commerciaux.
"Mettre une jauge fixe n'avait pas de sens", a indiqué le préfet, qui souhaite "encadrer le nombre de personnes pouvant se croiser". Les centres commerciaux pourront "accueillir au maximum un client pour 4m2", qui correspond à une "application stricte du protocole" déjà en vigueur.

Interdiction des soirées étudiantes et tout type de rassemblements festifs ou familiaux dans les établissements recevant du public (ERP).

• Jauge d'affluence pour les salles de cours
Dans l'enseignement supérieur, la capacité d'accueil est limitée à 50% dans les amphithéâtres.

En revanche, "tous les équipements de plein air", stades, terrains d'entraînement, "pourront rester ouverts à condition de rassembler moins de 1.000 personnes ou 50% de leur capacité maximale si elle est inférieure à ce chiffre de 1.000 personnes", a encore dit le préfet, rappelant que "ce qui n'est pas interdit est autorisé".

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.