Covid-19 : quatre élèves âgés de 11 ans vaccinés par erreur à Rennes

Covid-19 : quatre élèves âgés de 11 ans vaccinés par erreur à Rennes©Fred TANNEAU / AFP

publié le vendredi 10 septembre 2021 à 17h15

Actuellement, la vaccination n'est possible qu'à partir de 12 ans.

Vaccinés... mais par erreur.

C'est ce qui est arrivé à quatre élèves de moins de 12 ans qui se sont fait injecter le sérum anti-Covid-19 lors d'une campagne de vaccination jeudi 9 septembre à l'initiative de l'Agence régionale de santé et du rectorat d'académie, selon l'ARS Bretagne.



Actuellement, la vaccination n'est possible qu'à partir de 12 ans. Or ces quatre enfants sont nés entre octobre et décembre 2009 - ils ont donc encore 11 ans, comme ils l'ont indiqué au micro de France Bleu Armorique.

"Il leur manque quelques mois ou quelques semaines", a précisé l'ARS Bretagne, confirmant une information de France Bleu. Les deux élèves sont scolarisés dans un collège privé de Rennes. Ayant leur autorisation parentale, l'établissement n'a pas vérifié l'âge de des collégiens, comme le précise France Bleu.

Selon les autorités de santé, "ces parents ont confirmé avoir été préalablement informés des conditions d'éligibilité des mineurs à la vaccination et avoir malgré tout donné l'accord à la vaccination de leurs enfants", rapporte encore le média.

"On essaye d'identifier les raisons de cette erreur"

Au total, 25 élèves du collège de l'Assomption ont reçu leur première dose de vaccin au gymnase Trégain dans le cadre de la campagne de vaccination. Les parents avaient signé une autorisation de vaccination.

"On essaye d'identifier les raisons de cette erreur", a précisé l'ARS. Elle serait liée "à une arrivée de nouveaux médecins, briefés le matin même" a fait savoir la direction générale de la santé, toujours auprès de France Bleu.

Pour rappel, le pass sanitaire sera bientôt exigé aux adolescents de 12 ans et deux mois.

Initialement, le pass sanitaire (parcours vaccinal complet ou test récent) obligatoire devait s'étendre aux adolescents de plus de 12 ans au 30 septembre.

Une situation qui risquait d'être compliquée pour ceux dont le douzième anniversaire tombait un peu avant ou après le 30 septembre : cela ne leur aurait pas laissé le temps de présenter un schéma vaccinal complet (trois semaines entre les deux doses, plus une autre après la deuxième injection) pour être autorisés à aller au restaurant, cinéma ou pratiquer leurs activités extrascolaires.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.