Covid-19 : près de 2 millions d'autotests vendus fin décembre en grande distribution

Covid-19 : près de 2 millions d'autotests vendus fin décembre en grande distribution©LOIC VENANCE / AFP
A lire aussi

publié le mardi 04 janvier 2022 à 17h46

La vente d'autotests pour dépister le Covid-19 a été autorisée hors pharmacies "à titre exceptionnel et jusqu'au 31 janvier 2022" par le gouvernement pour faire face à l'explosion de la demande dans le contexte de la cinquième vague de Covid-19.

Les autotests de dépistage du Covid-19 sont plébiscités depuis leur mise en vente en grande distribution. Les grandes surfaces ont en vendu "entre 1,5 et 2 millions" entre le 28 décembre et le 2 janvier, selon l'entreprise d'analyse de données IRI, citée par le média spécialiste du secteur LSA.



Près de 500.000 boîtes d'autotests - peuvant contenir un ou plusieurs autotests - ont été écoulées en quatre jours de vente, les 28, 29, 30 décembre 2021 et 2 janvier 2022, selon IRI, soit un chiffre d'affaires de 3 millions d'euros et "entre 1,5 et 2 millions d'autotests" vendus, indique Emily Mayer, de l'IRI.

Pour rappel, la vente d'autotests pour dépister le Covid-19 a été autorisée hors pharmacies "à titre exceptionnel et jusqu'au 31 janvier 2022" par le gouvernement pour faire face à l'explosion de la demande dans le contexte de la cinquième vague de Covid-19.

"Plus d'autotests en quelques jours que sur les six derniers mois"

Devant la commission des Lois de l'Assemblée nationale le 29 décembre, le ministre de la Santé Olivier Véran avait indiqué que les officines avaient "distribué plus d'autotests en quelques jours que sur les six derniers mois", environ 6 millions la semaine de Noël. En ajoutant les 7,3 millions de tests PCR et antigéniques réalisés sur la même période, "on est monté à plus de 13 millions de tests", a-t-il souligné.

"C'est une dérogation, mais en aucun cas cela ne doit contrevenir dans la durée à la question du monopole pharmaceutique pour les dispositifs médicaux", avait-il précisé.

Vers un nouveau record de cas

Selon le ministre de la Santé Olivier Véran, face aux députés, "Santé publique France risque d'annoncer pas loin de 300.000 contaminations sur 24 heures" ce mardi, dans un contexte toujours marqué par la flambée du variant Omicron.

Même si le ministre n'a pas donné le chiffre précis, ce sera sans doute un record de contaminations quotidiennes. Le dernier en date remonte à fin décembre, avec un peu plus de 230.000 nouveaux cas en une journée.

Ces chiffres témoignent de l'ampleur de la vague actuelle de l'épidémie. Celle-ci dure depuis l'automne et a été relancée fin 2021 par l'arrivée du variant Omicron, considérablement plus contagieux que ses prédécesseurs même si sa sévérité semble limitée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.