Covid-19 : pour les vacances, Jean-Baptiste Djebbari en appelle à "la responsabilité de chacun"

Covid-19 : pour les vacances, Jean-Baptiste Djebbari en appelle à "la responsabilité de chacun"
Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué chargé des Transports.

, publié le vendredi 05 février 2021 à 18h50

"Je fais le pari, et je suis convaincu que ce pari est le bon, que les Français vont se comporter en liberté, en responsabilité" durant les vacances, a fait savoir ce vendredi 5 février Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué chargé des Transports, sur BFMTV.

Jeudi 4 février, à la veille des vacances, le Premier ministre Jean Castex a écarté à ce stade un reconfinement. La situation épidémique reste néanmoins fragile, l'exécutif a renouvelé ses appels à la prudence pour ceux qui partent, alors que la zone A ouvre ce vendredi cette période des congés scolaires d'hiver, étalée jusqu'au 8 mars.


Interviewé par BFMTV ce vendredi, Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué chargé des Transports, a appelé à "la responsabilité de chacun".

"Les Français ont parfaitement compris la gravité de la situation sanitaire. Depuis de nombreux mois, ils vivent avec ce virus, ils ont pu se déplacer pour leurs vacances au mois de décembre alors que tout le monde sur les plateaux nous disaient qu'à l'issue de ses vacances de Noël, les chiffres allaient exploser - il n'en a pas été le cas, parce que les Français ont fait particulièrement attention", a-t-il rappelé.

"Je fais le pari, et je suis convaincu que ce pari est le bon, que les Français vont se comporter en liberté, en responsabilité, avec beaucoup de prudence pour ces vacances, avec le renforcement des dispositifs qui a été acté et qui est effectif depuis dimanche dernier", a continué Jean-Baptiste Djebbari.


La circulation du virus s'est stabilisée "à un niveau très élevé"

Les vacances ne seront, dans tous les cas, certainement pas comme les autres puisque, pour tenter de freiner l'épidémie, les remontées mécaniques sont toujours fermées dans les stations de ski. L'exécutif a renforcé les mesures qui s'ajoutent au couvre-feu à 18h en vigueur depuis bientôt trois semaines, avec un durcissement des contrôles aux frontières, notamment, et la fermeture des grandes surfaces commerciales (plus de 20.000 mètres carrés). De plus, les bars, restaurants et lieux culturels sont toujours fermés depuis la fin du mois d'octobre.

Avec 143.325 nouveaux cas détectés la semaine dernière, contre 141.732 la semaine précédente, la circulation du coronavirus s'est stabilisée "à un niveau très élevé", a relevé Santé publique France (SpF) dans son bulletin hebdomadaire.

Cette stabilité "ne permet pas d'écarter l'hypothèse d'une aggravation de la situation épidémiologique dans les prochaines semaines, liée à la poursuite de la circulation (des) variants", note l'agence sanitaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.