Covid-19 : plusieurs villes annulent les festivités du 14-Juillet

Covid-19 : plusieurs villes annulent les festivités du 14-Juillet©RAYMOND ROIG / AFP

publié le lundi 12 juillet 2021 à 14h20

A Auch, Carcassonne, Lille, Limoges, Nantes, Roubaix ou encore Hossegor et La Roche-sur-Yon et Roubaix, il n'y aura pas de feux d'artifice cette année. 

Alors que le variant Delta du Covid-19 continue sa progression dans l'Hexagone laissant craindre une quatrième vague épidémique, plusieurs villes de France ont préféré jouer la prudence et décidé d'annuler les festivités du 14-Juillet qui réunissent chaque année un grand nombre de badauds. A Auch, Carcassonne, Lille, Nantes ou encore Hossegor et La Roche-sur-Yon, il n'y aura ainsi pas de traditionnel feu d'artifice, ont annoncé les mairies.  



Dans le Nord, le préfet a annulé tous les spectacles et feux d'artifice de la métropole lilloise, de l'agglomération de Maubeuge et de celle de Roubaix. A Limoges, "la décision a été prise de ne pas faire prendre de risque à la population, surtout dans ce contexte d'incertitude", explique la mairie qui a choisi de ne pas tirer de feu d'artifice et d'annuler bal et fête foraine. 



A Carcassonne, où 500.000 spectateurs viennent chaque année admirer le feu d'artifice du 14-Juillet, la mairie a annoncé qu'il n'y aurait pas de feu d'artifice. "Ce qu'il faut comprendre c'est que le feu d'artifice se voit de milliers de points, c'est cette multitude de points de vue qui est incontrôlable", a expliqué Magali Bardot, maire adjointe en charge du tourisme. A Nantes, où le feu d'artifice est annulé, la mairie a expliqué que "les règles en vigueur (distanciation sociale, port du masque ou présentation du pass sanitaire) rendent difficile l'organisation d'un tel événement".



Dans certaines villes comme à Mantes-la-Jolie, si les feux d'artifice sont maintenus, les bals populaires sont annulés. C'est également le cas à Paris : si le traditionnel feu d'artifice et le défilé militaire sont maintenus, les bals des pompiers sont annulés. Pour assister au défilé militaire, il faudra en outre être muni d'un pass sanitaire et porter un masque.

Face à la progression du variant Delta, le gouvernement se réunit ce lundi 12 juillet en Conseil de défense sanitaire pour discuter d'éventuelles nouvelles restrictions sanitaires pour réduire les contaminations. Emmanuel Macron prendra la parole à 20 heures pour faire le point sur la situation.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.