Covid-19 : plus de 80% des résidents d'Ehpad vaccinés, et seulement 42% des personnels

Covid-19 : plus de 80% des résidents d'Ehpad vaccinés, et seulement 42% des personnels
(illustration)

publié le vendredi 18 juin 2021 à 11h27

L'agence sanitaire vient de réviser ses chiffres, estimant que le taux de vaccination en Ehpad était surestimé.

Dans la foulée du constat effectué par Olivier Véran, les chiffres publiés jeudi 17 juin par Santé publique France (SpF) sont venus confirmer la faible couverture vaccinale des personnels en Ehpad. Moins de la moitié (41,9%) des personnels travaillant dans ces établissement ont ainsi été vaccinés.

À l'inverse, une large part (81,1%) des résidents l'ont été.

L'agence sanitaire avait cessé pendant plusieurs semaines de publier ces indicateurs, ayant constaté qu'ils étaient surestimés. "Les résidents d'Ehpad ne sont pas identifiés en tant que tels dans la base Vaccin Covid", qui documente la campagne de vaccination en France, a rappelé Sophie Vaux, épidémiologiste à SpF, lors d'un point presse en ligne. Aussi, toute dose injectée dans un Ehpad à une personne de plus de 65 ans était comptabilisée comme la vaccination d'un résident d'Ehpad. Mais des intervenants extérieurs ou des conjoints de résidents ont pu y bénéficier d'une injection pour éviter de jeter un flacon, a-t-elle poursuivi. Certains établissements affichaient ainsi des taux de couverture vaccinale supérieurs à 100%.

En utilisant un échantillon de plus de 300.000 résidents d'Ehpad dûment identifiés comme tels par l'Assurance maladie, SpF estime qu'au 15 juin, 87,8% avaient reçu "au moins une dose" de vaccin et que 81,1% étaient "complètement vaccinés".


Concernant les professionnels exerçant en Ehpad ou en unité de soins de longue durée, dont les données étaient aussi surestimées, SpF estime, à partir d'un échantillon de "plus de 100.000" d'entre eux, que 55,3% ont reçu au moins une dose et que 41,9% sont complètement vaccinés.

Jeudi matin, le ministre de la Santé Olivier Véran a évoqué une possible obligation vaccinale pour les soignants, notamment en Ehpad, estimant qu'ils ne pouvaient "pas être moins vaccinés que la population générale".

Depuis le début de la campagne, 59,8% de la population majeure a reçu au moins une injection et 29,5% a reçu deux doses, selon le ministère de la Santé. En comptant ceux qui n'avaient besoin que d'une seule dose parce qu'ils avaient contracté le Covid auparavant ou ont reçu le vaccin unidose de Janssen, 33,1% de la population majeure a bénéficié d'un schéma vaccinal complet.

Dans les hôpitaux et cliniques, sur 229.000 professionnels (soignants mais aussi administratifs), 63,5% avaient reçu au moins une dose en mai et 41,9% étaient complètement vaccinés, selon une étude de SpF. Cette proportion monte à 65,1% parmi les médecins, mais n'est que de 39,7% chez les aides-soignants.

L'agence publique a aussi évalué selon deux méthodes le niveau de vaccination des professionnels de santé libéraux, qui apparaît nettement supérieur. Sur plus de 300.000 personnes identifiées dans Vaccin Covid comme appartenant à huit professions de santé libérales (médecin, dentiste, sage-femme, infirmière, masseur kinésithérapeute, pédicure-podologue, orthophoniste et orthoptiste), 78% avaient reçu au moins une dose et 69,4% étaient complètement vaccinés au 15 juin. Selon une étude réalisée par Santé publique France les 7 et 28 mai auprès d'un échantillon de cinq professions de santé libérales (médecins généralistes, pharmaciens d'officine, infirmiers, masseurs kinésithérapeutes et sages-femmes), 83% avaient reçu au mois une dose, et 61%, deux doses.

La proportion de vaccinés avec deux doses oscille de 54% chez les infirmiers et les sages-femmes à 75% chez les généralistes. SpF note aussi une très forte "adhésion vaccinale" de 93% à 98% parmi ces soignants libéraux, calculée en additionnant ceux qui ont déjà reçu au moins une dose et ceux qui disent avoir l'intention de se faire vacciner. Cette proportion est en nette progression par rapport à l'enquête similaire réalisée en octobre-novembre, avant le début de la campagne, où elle s'établissait entre 55% et 82% selon les professions.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.