Covid-19 : pas de reconfinement pour l'instant mais "nous nous tenons prêts à prendre les mesures nécessaires", assure Jean Castex

Covid-19 : pas de reconfinement pour l'instant mais "nous nous tenons prêts à prendre les mesures nécessaires", assure Jean Castex©Thomas COEX / POOL / AFP

, publié le lundi 18 janvier 2021 à 20h10

Le Premier ministre Jean Castex était sur le plateau de C à vous sur France 5 ce lundi 18 janvier.

Reconfinement, vaccins, étudiants... le Premier ministre Jean Castex était sur le plateau de C à vous sur France 5 ce lundi 18 janvier.

Alors que, selon un sondage publié dans les Echos, trois Français sur quatre s'attendent à un reconfinement, le chef du gouvernement a assuré que "la prudence est de mise, nous nous tenons prêts à prendre les mesures nécessaires".


"Le précédent confinement, en novembre, a été décidé par le président de la République alors qu'il y avait en moyenne 50.000 contaminations par jour. Ca a été efficace. On a pris des mesures avant les autres pays d'Europe. Fin novembre, on était retombés à 15.000 contaminations par jour", a rappelé Jean Castex. "On est plutôt sur une moyenne de 18.000 cas par jour", a-t-il précisé. Selon les chiffres publiés la veille par Santé publique France, plus de 16.000 nouveaux cas de Covid-19 ont été recensés en France en 24h.

"Je veille à l'équilibre qui peut être remis en cause tous les jours. Nous devons nous réserver des capacités d'action, le confinement en est une !", a continué le Premier ministre. Puis d'ajouter que cette semaine sera cruciale puisque "nous aurons à peu près les résultats de ce qui s'est passé pendant les vacances de Noël."


Vaccins : "Pas de stocks cachés"

Le Premier ministre s'est également exprimé sur les vaccins et a assuré qu'il y aura "un peu plus" d'1 million de personnes vaccinées d'ici la fin de ce mois.

"Nous n'avons pas de vaccins ou de stocks cachés qu'on voudrait garder pour nous ! (...) La vaccination des personnes de plus de 65 ans commence aujourd'hui. Elle va monter en puissance", a promis le chef du gouvernement.

"On ne laissera pas tomber les étudiants"

Jean Castex s'est penché sur le sort des étudiants, au coeur de débats. La maire du VIIe arrondissement de Paris Rachida Dati a écrit une lettre ouverte au président de la République, relayée ce lundi 18 janvier sur ses réseaux sociaux, demandant à ce que "la question étudiante soit prise en compte à chaque nouvelle étape de la gestion de cette crise".

Le Premier Ministre a rassuré : "On va veiller à leur soutien psychologique. On ne laissera pas tomber les étudiants".


"Mais de là à dire : 'Je rouvre tout', ce ne serait pas responsable de ma part", a-t-il fait savoir, avant d'évoquer un possible retour des étudiants en classe lors du deuxième semestre. "Si la situation sanitaire s'améliore, ils seront dans nos premières priorités", a ajouté Jean Castex.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.