Covid-19 : pas de confinement, couvre-feu ni fermetures, confirme Olivier Véran

Covid-19 : pas de confinement, couvre-feu ni fermetures, confirme Olivier Véran
Olivier Véran, le 25 novembre 2021, à Paris

publié le jeudi 25 novembre 2021 à 13h05

Le ministre de la Santé revendique le choix de l'exécutif de "concilier liberté et responsabilité" face à la cinquième vague de coronavirus, dont l'impact sur le système de santé demeure contenu.

A l'occasion d'un point-presse tenu jeudi 25 novembre, le ministre de la Santé Olivier Véran a dévoilé le nouveau plan de bataille du gouvernement face à la montée des cas de Covid-19 en France, écartant tout confinement, fermetures ou restrictions de déplacement. "Oui, la 5e vague sera plus forte et plus longue que cet été", a admis le ministre, évoquant des conditions climatiques qui "favorisent sa diffusion" en ce début d'hiver.

Toutefois, "il n'y a aucune fatalité face à ce Covid et ces cycles", a lancé le ministre.

"Depuis deux ans la donne a changé. Nous avons encore notre destin entre nos mains", a t-il déclaré faisant valoir une couverture vaccinale parmi les plus fortes au monde. "Je ne vous annoncerai ni confinement ni couvre feu ni fermetures d'établissement ni limitation des déplacements", a t-il ainsi confirmé. La veille, Gabriel Attal avait assumé la volonté du gouvernement de "faire peser les contraintes sur ceux qui ne prennent pas leurs responsabilités".

"Nous faisons le choix de concilier liberté et responsabilité. Nous pouvons passer cette vague (...) si nous utilisons toutes les cartes que nous avons en main". "L'impact sanitaire est réel mais nettement réduit grâce à la couverture vaccinale", a-t-il affirmé, faisant valoir un taux de vaccination de 88% des 12 ans et plus, et de plus de 9 Français majeurs sur 10.

Pour cela, l'exécutif a décidé de l'élargissement de la dose de rappel à tous et son intégration progressive dans le pass sanitaire. Avec cette mesure, "19 millions de Français deviennent éligibles à la vaccination dans les deux mois prochains", a notamment indiqué le ministre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.