Covid-19 : Paris et l'Île-de-France vont-elles être classées en zone d'alerte maximale ?

Covid-19 : Paris et l'Île-de-France vont-elles être classées en zone d'alerte maximale ?
Le ministre de la Santé Olivier Véran, à l'hôpital de La Timone à Marseille, le 25 septembre.

, publié le mardi 29 septembre 2020 à 13h40

Tous les indicateurs se dégradent dans la capitale et la région, voire atteignent les niveaux qui ont valu à la métropole d'Aix-Marseille et à la Guadeloupe de subir de nouvelles restrictions pour endiguer la progression de l'épidémie. Le ministre de la Santé Olivier Véran doit faire un nouveau point sur la situation jeudi. 

"Dans 15 jours, on va se prendre une raclée" en Île-de-France, a averti le professeur Jean-François Timsit, chef du service de réanimation médicale et des maladies infectieuses à l'hôpital Bichat à Paris, mardi 29 septembre sur BFMTV




La semaine dernière, Olivier Véran a dévoilé de nouvelles zones d'alerte, "renforcée" (11 métropoles dont Paris et la petite couronne) et "maximale" (Guadeloupe et Aix-Marseille).

De nouvelles mesures y ont été prises, particulièrement strictes dans les dernières, où le virus circule très activement - par, exemple, la fermeture des bars et restaurants. 




Trois critères pour passer en alerte maximale 

Trois critères ont été retenus pour passer en zone d'alerte maximale, comme l'a expliqué Olivier Véran : 

- Taux d'incidence supérieur à 250 (nombre de nouveaux cas de Covid-19 pour 100.000 habitants, le seuil d'alerte étant à 50),

- Taux d'incidence pour les personnes âgées supérieur à 100,

- 30% au moins de patients Covid dans les services de réanimation. 

Paris et la région frôlent les seuils 

Or, Paris et l'Île-de-France frôlent ou atteignent ces chiffres, selon les dernières données publiées par Santé publique France lundi. 

- Le taux d'incidence est de 156,8 cas pour 100.000 habitants dans la région (contre 132 au 24 septembre) et de 254 à Paris. 
"Paris présente le taux d'incidence le plus élevé de France métropolitaine dépassant les 200 cas pour 100.000 habitants", notait Santé publique France dans son dernier point hebdomadaire du 24 septembre. 

- Il est de 95 chez les 60-69 ans en Île-de-France. 

- Dans la région, 2.032 patients Covid sont hospitalisés, dont 344 en réanimation, sur quelque 1.140 lits de "réa". On est déjà au-dessus du seuil de 30%. En Seine-Saint-Denis, ce sont même la moitié des lits de réanimation qui sont occupés par des malades du Covid-19. 

"Croissance exponentielle" de l'activité des hôpitaux 

Plus largement, tous les indicateurs sont au rouge. En région parisienne, le taux de positivité est 10,1% (c'est-à-dire qu'une personne testée sur 10 est positive). "Paris et la Seine-Saint-Denis sont les seuls départements de France métropolitaine à dépasser la barre des 10%", selon Santé publique France le 24 septembre. 

"Le secteur hospitalier fait face à une croissance exponentielle de son activité" dans la région, avertit l'agence sanitaire : "aux urgences une hausse de 44% des passages a été observée en semaine 38 (14 au 20 septembre) et 20% des passages pour suspicion de Covid-19 conduisent à une hospitalisation. Ainsi le nombre d'hospitalisations, qui était déjà en forte croissance depuis la semaine précédente passant de 3,2 à 4,2 hospitalisations pour 100.000 habitants, atteint 7,6 pour 100.000 habitants."




"De même les admissions en réanimation en Île-de-France, qui comptent pour le tiers des admissions en France, augmentent fortement en  semaine 38 (+38% comparé à la semaine 37, contre +11% entre les semaines 36 et 37) laissant présager un fort impact sur les services de réanimation dans les semaines à venir." 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.