Covid-19 : ouverture mardi du grand centre de vaccination au Stade de France

Covid-19 : ouverture mardi du grand centre de vaccination au Stade de France©FRANCK FIFE / AFP

publié le lundi 05 avril 2021 à 15h52

Ce grand centre de vaccination contre le Covid-19 au Stade de France comprendra deux salles réservées à la vaccination et un centre d'appel pour les prises de rendez-vous, via un numéro d'appel unique.

Objectif : 10.000 injections par semaine. Mardi 6 avril, le grand centre de vaccination contre le Covid-19 ouvrira au Stade de France à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

Il fonctionnera "a minima" pendant six mois, selon la directrice de l'infrastructure.


"Le plan prévoit une ouverture a minima pour les six prochains mois. Les quatre premières semaines seront concentrées sur les primo-vaccinations, et l'objectif est de monter en puissance", a indiqué Alexandra Boutelier, directrice générale du consortium Stade de France.

Le centre de vaccination, piloté conjointement par l'Agence régionale de santé (ARS) d'Ile-de-France, la préfecture de la Seine-Saint-Denis, le conseil départemental, la ville de Saint-Denis et la brigade de sapeurs-pompiers de Paris, comprendra deux salles réservées à la vaccination, et un centre d'appel pour les prises de rendez-vous, via un numéro d'appel unique.

Pour répondre aux appels, cinquante personnes, principalement des étudiants et de jeunes demandeurs d'emploi, ont été recrutées.

Un taux d'incidence record dans le département

La Seine-Saint-Denis, département pauvre qui a enregistré la plus forte surmortalité liée au coronavirus pendant la première vague de l'épidémie, enregistre actuellement un taux d'incidence record.

La moitié des 10.000 rendez-vous disponibles chaque semaine seront réservés aux habitants du département. Le reste sera accessible aux habitants des autres départements d'Ile-de-France.

Le centre sera ouvert "six jours sur sept, du lundi au samedi, de 9h00 à 20h00 ou 21h00. Si ce doit être sept jours sur sept et 24 heures sur 24, ce sera sept jours sur sept et 24 heures sur 24 (...) Nous sommes prêts à intensifier", a assuré la directrice du Stade de France.  

L'ARS a affirmé mercredi 31 mars disposer de suffisamment de doses pour maintenir ce rythme de 10.000 vaccinations par semaine "au moins en avril et en mai".

Une programmation sportive inchangée

L'installation du centre de vaccination ne devrait pas affecter la programmation des compétitions sportives au Stade de France, notamment la finale de la Coupe de France de football, le 19 mai, et la finale du Top 14 de rugby, le 25 juin.

Ces super-structures de vaccination, à l'image de ce qui se fait déjà au Vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines (Yvelines) ou au stade Vélodrome de Marseille, sont appelées à se développer afin d'enrayer les chaînes de contamination.

La France métropolitaine vit depuis samedi 19h00 sous l'empire d'une vigilance renforcée pour quatre semaines, afin de tenter de freiner l'épidémie de Covid-19. Les commerces jugés non-essentiels ont baissé le rideau. Les déplacements sont limités à 10 km, et ceux entre les régions ne sont autorisés que pour raisons impérieuses.

Les autorités tablent également sur une accélération de la campagne de vaccination pour prendre de vitesse le virus et son variant dit "anglais", plus contagieux.

A ce jour on compte 9,3 millions de personnes ayant reçu une première dose. Le monsieur Vaccin du gouvernement, le professeur Alain Fischer, a annoncé à la fin de la semaine un objectif à court terme de 400.000 injections quotidiennes.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé ce lundi que 2 millions de Français avaient été vaccinés en une semaine. Selon lui, le pays "n'a aucun enjeu de logistique, mais de livraison de vaccins", a-t-il dit sur TF1.

Le gouvernement affiche sa confiance sur les approvisionnements espérés des labos pharmaceutiques pour atteindre cet objectif. Et table aussi sur une démultiplication des centres et personnels pour les administrer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.