Covid-19 : "on fait tout pour éviter un reconfinement" mais "on n'exclut rien", assure Elisabeth Borne

Covid-19 : "on fait tout pour éviter un reconfinement" mais "on n'exclut rien", assure Elisabeth Borne
La ministre du Travail Elisabeth Borne à la sortie du Conseil des ministres à l'Elysée, le 16 septembre 2020

, publié le lundi 28 septembre 2020 à 11h45

La ministre du Travail a estimé lundi 28 septembre que les protocoles et les nouvelles règles mis en place contre le Covid-19 devaient permettre de "continuer à vivre". 

"On fait tout pour éviter un reconfinement général", mais "avec ce virus, on ,'exclut rien". C'est l'avertissement ce lundi d'Elisabeth Borne.

Interrogée sur BFMTV/RMC, la ministre du Travail n'a pas écarté la possibilité d'un reconfinement pour lutter contre la propagation du Covid-19.

Près d'une semaine après l'annonce des nouvelles mesures de restrictions par Olivier Véran, et alors que les chiffres de la progression du coronavirus inquiètent, Elisabeth Borne a justifié les choix du gouvernement. "On a mis en oeuvre des protocoles qui permettent de continuer à vivre, à aller à l'école, à aller au travail, avec des règles pour s'assurer que le virus ne se propage pas", a-t-elle assuré. 



Se projeter "au jour le jour"

Alors que la fermeture contestée des bars et restaurants à Aix-Marseille prend effet ce lundi, et qu'une dizaine de métropoles va imposer la fermeture des bars dès 22 heures ce soir, Elisabeth Borne a rappelé l'avenir incertain lié au virus. 

La veille, le ministre de la Santé Olivier Véran a quant à lui écarté l'hypothèse d'un reconfinement national "préventif" avant Noël et indiqué que la mise en place d'éventuelles restrictions de déplacement pendant les vacances de Toussaint dépendait des "prochaines semaines". "Je me projette au jour le jour", a-t-il expliqué. "Nous ne voulons pas arrêter totalement la vie économique, sociale, culturelle, sportive, familiale des Francais. C'est pourquoi nous prenons des décisions qui sont adaptées à la gravité du moment" et qui sont "territorialisées", a-t-il encore ajouté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.