ALERTE INFO
20:26 Euro : Karim Benzema rappelé en Equipe de France

Covid-19 : nouvel accrochage entre la majorité et l'AP-HP

Covid-19 : nouvel accrochage entre la majorité et l'AP-HP©Panoramic

publié le jeudi 22 avril 2021 à 10h00

Le député LREM et questeur à l'Assemblée nationale Florian Bachelier a rendu une visite surprise à l'hôpital de l'Hôtel-Dieu à Paris, comme le révèle Le Parisien jeudi 22 avril. Une façon de mettre la pression sur Martin Hirsch, à la tête de l'AP-HP, avec qui il s'était déjà accroché au début du mois d'avril.

Les capacités hospitalières en France et à Paris sont au coeur des préoccupations de l'exécutif au moment où le pays semble être en plein pic de la troisième vague de Covid-19.

Alors que plus de 5 900 malades sont actuellement hospitalisés dans les services de réanimation ou de soins critiques, la problématique des places disponibles se retrouve au coeur d'une polémique entre la majorité, par l'intermédiaire du député LREM Florian Bachelier, et l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) et son directeur général Martin Hirsch.


 

Comme le révèle Le Parisien jeudi, Florian Bachelier s'est en effet rendu sans prévenir qui que ce soit à l'hôpital de l'Hôtel-Dieu à Paris, mercredi 21 avril, pour selon lui avoir "les éléments factuels qui nous permettent de prendre les arbitrages". Une "inspection" qui semble être une conséquence directe de la tribune alarmiste publiée début avril par une quarantaine de médecins de l'AP-HP au sujet de la situation des hôpitaux franciliens. Un appel qui avait provoqué un fort agacement dans les rangs du gouvernement et dans la majorité, comme l'expliquait Le Figaro. Le quotidien précisait que Martin Hirsch, directeur général de l'institution, était accusé par certains membres de la majorité de viser directement l'Etat ou même d'être le "directeur de campagne d'Anne Hidalgo", la maire socialiste de Paris.

L'AP-HP se défend

Florian Bachelier avait à l'époque été très véhément à l'encontre du haut fonctionnaire, lui demandant des comptes quant au nombre de lits de réanimation disponibles et l'interrogeant sur sa rémunération en tant que fonctionnaire de l'Etat. Sa visite inopinée du 21 avril à l'Hôtel-Dieu vient par conséquent remettre la pression sur l'AP-HP et son patron. Ceux-ci ont fait savoir, comme l'explique Le Parisien, qu'un "plan incluant des capacités supplémentaires dans des lieux considérés comme les plus adaptés par les médecins hospitaliers" avait été conçu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.