Covid-19 : "Nous ne voyons pas encore le début de la descente" de la courbe des contaminations, selon Gabriel Attal

Covid-19 : "Nous ne voyons pas encore le début de la descente" de la courbe des contaminations, selon Gabriel Attal©Ludovic MARIN / AFP

publié le mardi 10 août 2021 à 19h47

"Le vaccin, c'est une digue contre le virus et contre l'épidémie", a rappelé Gabriel Attal, porte-parole de l'Elysée et secrétaire d'État auprès du Premier ministre, ce mardi 10 août.

Plan blanc en Nouvelle-Aquitaine, 4e région à appliquer cette mesure après la Corse, PACA et l'Occitanie. Dans les Antilles, des taux d'incidence "jamais connus" en France depuis le début de l'épidémie avec un confinement strict en Martinique et probable en Guadeloupe.

La situation sanitaire continue d'inquiéter en France.



Ce mardi 10 août, le porte-parole de l'Elysée Gabriel Attal s'est rendu à Nice, dans les Alpes-Maritimes. Avançant le chiffre des 22.000 contaminations chaque jour, il a mis en garde sur le fait que nous soyons "sur ce qu'on appelle un 'plateau haut', un plateau légèrement ascendant qui continue à progresser".

"Nous ne voyons pas encore le début de la descente. Nous voyons en revanche le début de son impact très fort sur nos hôpitaux", a déploré Gabriel Attal.

"Face à cette situation, nous avons des outils, nous avons des armes. La première arme, c'est évidemment la vaccination. Le vaccin, c'est une digue contre le virus et contre l'épidémie", a-t-il rappelé.


Quatre majeurs sur cinq vaccinés avec une première dose

"La vaccination continue à se déployer en France. Nous franchissons aujourd'hui les 45 millions de personnes primo-vaccinées, cela veut dire qu'il y a quatre majeurs sur cinq qui ont reçu une première injection. Ca monte à 90% pour les plus de 65 ans. La vaccination continue à progresser, y compris chez les mineurs, les adolescents", s'est enfin réjoui le secrétaire d'État auprès du Premier ministre.

Selon les estimations du président du conseil d'orientation de la stratégie vaccinale, Alain Fischer, il est "possible" d'atteindre l'immunité collective, avec 90% de la population vaccinée, au "début de l'automne", a-t-il déclaré début août.

D'après les derniers chiffres de Santé publique France, le nombre d'hospitalisations de malades du Covid-19 est passé au-dessus des 9.100 ce mardi 10, tandis que le nombre de personnes en soins critiques augmente également.

Les services de soins critiques, qui accueillent les cas les plus graves, comptent 1.712 malades du Covid-19, soit 45 de plus par rapport à la veille. Le nombre de nouvelles admissions s'est monté à 211 en 24 heures.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.