Covid-19 : Michel Barnier favorable à la vaccination obligatoire "pour tout le monde"

Covid-19 : Michel Barnier favorable à la vaccination obligatoire "pour tout le monde"
Michel Barnier à Bruxelles le 27 avril 2021.

publié le lundi 12 juillet 2021 à 08h01

Pour faire face à cette quatrième vague qui se profile, l'ancien ministre de Jacques Chirac Michel Barnier a plaidé dimanche sur LCI pour la vaccination obligatoire pour tous. Plus tôt dans la journée, c'est François Bayrou qui avait tenu des propos similaires. 

La vaccination obligatoire pour tous ? C'est en tout cas l'avis de l'ancien négociateur pour le Brexit et potentiel candidat à la présidentielle Michel Barnier (LR).

Il a plaidé dimanche 11 juillet en faveur de la vaccination obligatoire pour tous, alors que le gouvernement envisage de l'imposer aux seuls soignants. "Cette vaccination c'est la clé pour sortir de cette crise" sanitaire et "il faut rendre cette vaccination obligatoire pour tout le monde", a déclaré sur LCI l'ancien commissaire européen.




Le patron du MoDem et haut commissaire au Plan François Bayrou, allié d'Emmanuel Macron, est lui aussi favorable à la vaccination obligatoire pour tous. "Quand on voit ce qui arrive avec ce variant Delta, il faut que chacun prenne sa responsabilité, le président de la République le premier", a ajouté Michel Barnier à la veille d'une allocution du président Emmanuel Macron qui devrait présenter des mesures pour contrer la progression de ce variant du Covid-19. Le vaccin obligatoire pour tous les adultes, ce n'est pourtant pas ce que devrait annoncer Emmanuel Macron.



La vaccination obligatoire des soignants et l'extension du pass sanitaire sur la table

Le président s'adressera ce lundi soir aux Français pour présenter des mesures contre le variant Delta du Covid-19. Le chef de l'Etat "parlera de la situation sanitaire et de son évolution" et "de l'importance de la vaccination", selon son entourage, alors que le Conseil scientifique pousse à la rendre obligatoire pour certaines professions, dont les soignants. Alors que le président devait initialement définir le cap pour les dix derniers mois du quinquennat, il devrait surtout détailler les mesures validées en Conseil de défense, prévu à 10h00 lundi matin. Une éventuelle obligation vaccinale pour les soignants ou une extension du pass sanitaire sont sur la table. 

La vaccination obligatoire, "une hypothèse légitime"

Pour le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, Clément Beaune, si la vaccination obligatoire "était une option" jusqu'ici, "aujourd'hui, c'est une hypothèse très probable et légitime", a-t-il affirmé dimanche dans le "Grand Rendez-vous" Europe 1/CNews/Les Echos. Emmanuel Macron ne veut pas apparaître comme trop autoritaire et ne devrait pas annoncer l'obligation vaccinale.

Elle n'est actuellement en place pour l'ensemble de la population que dans trois pays : le Tadjikistan, le Turkménistan et le Vatican. Au Pakistan et en Arabie saoudite, l'obligation n'est pas formelle mais les restrictions pour les non-vaccinés sont telles qu'elles s'apparentent à une quasi-obligation

Vos réactions doivent respecter nos CGU.