Covid-19 : Lyon, Lille, Grenoble et Saint-Etienne passent en zone d'alerte maximale

Covid-19 : Lyon, Lille, Grenoble et Saint-Etienne passent en zone d'alerte maximale
Lille le 3 août 2020.

, publié le jeudi 08 octobre 2020 à 18h44

Ce classement en alerte maximale, déjà valable pour Aix-Marseille, Paris et la Guadeloupe, et qui implique des mesures sanitaires renforcées, pourrait également être décidé "d'ici à lundi" pour Toulouse et Montpellier, a précisé jeudi soir le ministre de la Santé Olivier Véran.




Trois jours après l'entrée en vigueur de la fermeture des débits de boisson dans la capitale et de protocoles plus stricts dans les restaurants de Paris, Aix-Marseille et de Guadeloupe, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé jeudi 8 octobre le passage de nouvelles villes en zone d'alerte maximale pour freiner l'épidémie de Covid-19.  "La situation sanitaire continue, hélas, de se dégrader.

Il y a en France, chaque jour, de plus en plus de personnes contaminés", a déploré le ministre lors de son point hebdomadaire. Le taux d'incidence est à 116 pour 100.000 personnes, le facteur R est aux alentours de 1,1 ou 1,2 selon les indicateurs et, enfin, le taux de positivité des tests est de 9,06%.

Dans son point quotidien, Santé Publique France fait état ce jeudi de 18.129 cas supplémentaires en 24 heures. La veille, 18.746 personnes avaient été déclarées positives. 76 décès en plus ont été recensés dans les hôpitaux par rapport à la veille, ce qui porte le nombre de morts à 32.521 depuis le début de l'épidémie. 711 patients ont été hospitalisés pour une infection au Covid-19 dans les dernières 24 heures (-78), dont 114 en réanimation (-29).

Lille, Grenoble, Saint-Etienne et Lyon en alerte maximale, sursis pour Toulouse et Montpellier

"La situation s'est dégradée dans plusieurs métropoles ces derniers jours", ce qui va conduire à "basculer" certaines d'entre elles dans un niveau supérieur d'alerte, a expliqué le ministre. Ainsi, pour Lille, Lyon, Grenoble et Saint-Etienne, où l'incidence a dépassé le seuil d'alerte de 250 nouveaux cas pour 100.000 habitants et plus de 30% des lits de réanimation sont occupés par des malades du Covid, "un passage en zone d'alerte maximale a été décidé par le président", a déclaré Olivier Véran. Cette mesure sera effective "samedi matin".

Au-delà des bars et des restaurants, le passage en zone d'alerte maximale a signifié pour Paris la fermeture des foires, salons professionnels et cirques, des jauges plus limitées dans les centres commerciaux, grands magasins et les amphis universitaires, ainsi que la fermeture des piscines aux adultes et le maintien de portes closes pour les salles de fitness. 

Les villes de Dijon et Clermont-Ferrant passeront en zone d'alerte renforcée dès samedi matin, a-t-il aussi annoncé. "A Toulouse et Montpellier, la dégradation sanitaire fait craindre le franchissement des trois indicateurs dans les prochains jours. Nous nous donnons quelques jours d'observation pour vérifier la situation sanitaire", a également indiqué le ministre, précisant que le placement en zone d'alerte maximale d'ici à lundi matin n'était pas à exclure.

"Il y a aussi des signes d'amélioration"

"Malgré ces situations difficiles, je tiens à préciser qu'il y a aussi des signes d'amélioration dans plusieurs endroits du territoire national", a ajouté Olivier Véran. "Ainsi, la Nièvre et le Morbihan quittent les départements classés en zone d'alerte et on enregistre une amélioration sensible de la situation sanitaire à Nice. À Bordeaux, une inflexion positive est observée tout comme à Rennes et à Aix-Marseille."

Le ministre de la Santé a néanmoins prévenu : "je le dis tout de suite avant de crier victoire, il faut avoir suffisamment de recul, être sûr que dans la durée, la circulation du virus se réduit et que dans la durée, l'impact sanitaire sur les hôpitaux se réduit." "Nous surveillons cela quotidiennement et nous espérons pouvoir annoncer des bonnes nouvelles, peut être la semaine prochaine, pour alléger des mesures", a-t-il poursuivi. 

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.