Covid-19 : Lyon, Île-de-France... le confinement s'accompagne de mesures locales

Covid-19 : Lyon, Île-de-France... le confinement s'accompagne de mesures locales
Les quais de Saône à Lyon le mercredi 31 mars 2021.

, publié le samedi 03 avril 2021 à 16h10

Le chef de l'Etat Emmanuel Macron a annoncé mercredi 31 mars un nouveau reconfinement national, face à la progression de l'épidémie de Covid-19.

Et de trois. Mercredi 31 mars, le président de la République Emmanuel Macron a annoncé lors d'une allocution un nouveau confinement face à l'épidémie de Covid-19.


Au programme : fermeture des écoles pour trois à quatre semaines, extension des restrictions en vigueur depuis la mi-mars dans 19 départements à toute la métropole, déplacements limités. Seront ainsi fermés partout les commerces non-essentiels, notamment d'habillement, et les déplacements seront limités à 10 km.

A Lyon, les quais de Saône interdits

Ce nouveau confinement s'accompagne de mesures plus régionales. A Lyon, dans le Rhône, le préfet "interdit l'accès aux quais de Saône (rive gauche, entre le pont Clémenceau et le pont Kitchener) entre 6h et 19h du samedi 3 avril au dimanche 2 mai 2021", selon un communiqué publié sur Twitter.


Une mesure qui s'est imposée "face à la persistance des attroupements sauvages".

Les forces de l'ordre mobilisées en Île-de-France

En Île-de-France, dès dimanche 4 avril au matin, les bars et restaurants auront l'interdiction de vendre des boissons alcoolisées à emporter, à moins que ce ne soit en accompagnement d'un repas vendu à emporter.

Par ailleurs, comme annoncé également sur Twitter par la préfecture de police, "les forces de l'ordre seront mobilisées pour veiller au respect des règles sanitaires en vigueur. 6600 policiers et gendarmes engagés dans le dispositif de contrôle des mesures."



Plus de médiateurs sociaux sur les plages de Marseille

A Marseille, face à la crainte de regroupements sur les plages, Yannick Ohanessian, adjoint à la sécurité, a annoncé en Conseil municipal le doublement des médiateurs sociaux pour "tous les week-ends du mois d'avril", selon des propos rapportés par 20 Minutes.

"Nous allons avoir besoin d'être omniprésents pour sensibiliser aux gestes barrières, c'est un plan d'actions pour répondre aux nouvelles règles sanitaires", a-t-il précisé.

Des "mesures de freinage" sur l'île de la Réunion

L'île de La Réunion, territoire français de l'océan Indien, a, quant à elle, pris de nouvelles mesures de restriction vendredi 2 avril avec la fermeture, à compter de mardi, des bars, restaurants, lieux culturels et salles de sports.

Ces "mesures de freinage" de l'épidémie resteront en vigueur au moins 15 jours, a précisé le préfet de l'île Jacques Billant, lors d'une conférence de presse conjointe avec les autorités sanitaires.

Et "si dans quinze jours, la dynamique (de l'épidémie) n'est pas à la baisse, je commencerai le confinement du territoire calqué sur celui de la métropole", a-t-il averti.

Vers une réouverture à compter de la mi-mai

Grâce à cette "mobilisation de chacun en avril", le chef de l'Etat a promis la réouverture de certains lieux de culture et des terrasses de bars et de restaurants à partir de la mi-mai.

"Le succès de cette stratégie dépend de notre esprit de responsabilité", a insisté Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée de 24 minutes, annoncée le matin même alors que la situation sanitaire se dégrade depuis plusieurs semaines.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.