Covid-19 : les tests salivaires déployés dans les écoles

Covid-19 : les tests salivaires déployés dans les écoles
(illustration)

, publié le lundi 22 février 2021 à 12h25

Les tests salivaires doivent permettre de tester facilement les enfants, notamment les plus jeunes, et de lutter contre la propagation des variants par les établissements scolaires.

Annoncés il y a deux semaines, les tests salivaires de dépistage du Covid-19 sont déployés dans les écoles à partir de lundi 22 février. Moins invasifs que les tests classiques, ils doivent permettre de lancer une campagne de dépistage massive dans les établissements scolaires.

Samedi, le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer avait assuré qu'"entre 50.000 et 80.000 tests" seront réalisés au cours de la semaine, avec un objectif de 200.000 tests hebdomadaires.

L'intérêt principal de ces tests est qu'ils sont moins invasifs que les tests nasopharyngés habituels. Il sont en revanche un peu moins fiables (3% à 11% de moins) que les tests PCR classiques, prévenait la Haute Autorité de santé (HAS), en les autorisant, le 10 février dernier. Ils sont tout de même fiables à 85%.


Concrètement, les enfants qui se font tester doivent cracher au moins un millilitre de salive dans un flacon, dont le contenu sera ensuite analysé en laboratoire. Le résultat est obtenu en quelques heures. En cas de retour positif, un criblage est réalisé pour rechercher un éventuel variant. Si les enfants les plus jeunes ont des difficultés à cracher suffisamment de salive, cette dernière peut être prélevée avec un coton-tige, indique la HAS, qui précise également que le prélèvement doit être fait au plus tôt 30 minutes après avoir mangé, bu, fumé une cigarette ou s'être brossé les dents.

Selon Le Parisien, qui cite le ministère de l'Éducation nationale, la campagne de dépistage dans les écoles va être déployée progressivement dans les zones où les écoliers retournent en classe à partir de lundi : les académies de Besançon, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Limoges, Lyon et Poitiers. Ils seront réservés en priorité aux enfants de maternelle et de primaire. Les élèves ne seront testés que si leurs parents ont donné leur accord écrit.

Les élèves de la zone A rentreront à l'école lundi, alors que pour ceux des zones B et C, feront leur rentrée les 1er et 8 mars.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.