Covid-19 : les tests de dépistage réalisés à l'étranger peuvent-ils être pris en charge par l'Assurance maladie ?

Covid-19 : les tests de dépistage réalisés à l'étranger peuvent-ils être pris en charge par l'Assurance maladie ?
Prélèvement pour un test PCR dans la région bordelaise.

publié le vendredi 18 juin 2021 à 16h10

Ces tests, qui sont souvent obligatoires pour revenir sur le sol français après un séjour à l'étranger, sont rarement pris en charge par l'Assurance maladie, contrairement à ceux qui sont réalisés sur le sol national, pris en charge à 100%. Et ils peuvent coûter plusieurs centaines d'euros dans certains pays. 

Pour leurs congés estivaux, certains vont profiter de la réouverture progressive des frontières pour partir à l'étranger.

Mais alors que le coronavirus circule encore, de nombreux pays demandent des garanties aux touristes : selon les Etats, des tests Covid négatifs de moins de 72 heures ou des certificats vaccinaux sont exigés. Des périodes d'isolement peuvent également être imposées.

En outre, des formalités existent également pour revenir sur le sol français. Si ces procédures peuvent être différentes selon le pays d'où l'on revient, elles incluent généralement un test PCR de moins de 72 heures, du moins pour les personnes qui ne sont pas entièrement vaccinées. Et si ces tests de dépistage sont entièrement pris en charge par l'Assurance maladie en France, l'Hexagone fait figure d'exception.


Dans certains pays tels que le Japon, il faudra débourser jusqu'à 400 euros pour faire un test. Il faut également compter une centaine d'euros pour se faire dépister au Portugal ou en Italie, jusqu'à 120 euros en Espagne et jusqu'à 140 à Malte. Aux Etats-Unis, les tests PCR peuvent être facturés plus de 300 euros. En revanche, le Danemark, la Norvège ou encore le Monténégro offrent ces examens aux touristes. 

Et les tests réalisés à l'étranger pour revenir sur le territoire français ne peuvent que rarement être pris en charge par l'Assurance maladie française. Ainsi, seuls les tests "immédiatement nécessaires", "à caractère administratif (obligatoires pour entrer sur le territoire de certains Etats) et à caractère médical (présence de symptômes)", réalisés dans un pays de l'UE ou en Suisse sont couverts, indique l'Assurance maladie. "Ces tests de dépistage sont pris en charge à 100% sur la base d'un forfait de 35 euros qui correspond aux frais de prélèvement et d'analyse", précise-t-elle sur son site Ameli. Hors Union européenne, "seuls les tests à caractère médical, urgent et inopiné seront pris en charge à hauteur de 27% du montant de la dépense dans la limite maximale d'un montant de 35 euros", indique également l'Assurance Maladie.

Interrogé par Le Parisien, le ministre de la Santé Olivier Véran a précisé que les tests qui résultaient d'une initiative personnelle, telle qu'un séjour touristique à l'étranger, ne rentraient pas dans les catégories prises en charge par l'Assurance maladie française. Seuls les individus se retrouvant obligés de faire un test, par exemple en cas de symptômes du Covid-19, pourront être remboursés. 

"Ne seront pas pris en charge par l'Assurance maladie les tests PCR antigéniques réalisés par les Français souhaitant revenir en France", a ainsi indiqué le ministre de la Santé. "S'agissant de démarches de nature plus administratives telle que la possibilité de prendre un avion, il n'est pas prévu à ce stade que cela soit pris en charge", a-t-il ajouté. Une information à prendre en compte pour organiser ses congés. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.