Covid-19 : les scientifiques recherchent des volontaires de plus de 75 ans

Covid-19 : les scientifiques recherchent des volontaires de plus de 75 ans©Panoramic

publié le mercredi 24 mars 2021 à 09h35

Le Pr  Odile Launay, membre du comité vaccin Covid-19, lance un appel mercredi 24 mars sur RTL aux personnes âgées de plus de 75 ans. Elle recherche des volontaires pour participer à des essais portant sur la réponse immunitaire face au coronavirus.

Dans la guerre contre le Covid-19, c'est au tour des plus de 75 ans d'être mobilisés.

La science a aujourd'hui besoin d'eux. "Nous cherchons aujourd'hui des personnes pour participer à des essais, en particulier des personnes plus âgées pour avoir des données très fines sur la réponse immunitaire, la réponse-mémoire des personnes plus âgées", a déclaré sur RTL ce mercredi matin l'infectiologue Odile Launay, membre du comité vaccin Covid-19.



Ces personnes compliquées à trouver et à convaincre, selon le médecin de l'hôpital Cochin à Paris, ne doivent pas être vaccinées pour pouvoir participer à ces essais. Elles doivent être en forme et pouvoir se déplacer dans les hôpitaux. "On est aujourd'hui en cours d'étude. On leur demande seulement de donner un peu de sang pour nous permettre de faire ces études. Elles sont suivies ensuite pendant deux ans pour savoir qu'elle sera la persistance de leur réponse immunitaire. Ces études sont réalisées dans le cadre d'un grand projet national qui s'appelle Covireivac. Ces données sont très importantes pour nous pour pouvoir évaluer chacun des vaccins", a expliqué le Pr Odile Launay. Pour chaque essai, les chercheurs ont besoin de 180 personnes au total, dont 60 âgées de plus de 75 ans.

Sur RTL, l'infectiologue a également fait savoir qu'il restait "extrêmement difficile de savoir à quel moment on va atteindre l'immunité collective". Si au départ, le chiffre de 60% d'une population immunisée avait été avancé pour parvenir à cette immunité collective, il semblerait qu'à l'heure actuelle 80% de la population devrait être immunisée pour y parvenir, indique la chercheuse, qui évoque la nécessaire prise en compte des variants du Covid-19. Le professeur Odile Launay espère qu'à défaut d'atteindre cette immunité collective, il y ait assez de personnes vaccinées d'ici l'été pour permettre un retour à une vie plus tranquille dès lors. "J'ai vraiment l'espoir que l'été nous permettra de reprendre une vie très proche de la normale grâce à la vaccination", a-t-elle ainsi déclaré à la radio. Mais attention, met-elle en garde, certains gestes barrières, comme le port du masque, devront perdurer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.