Covid-19 : les restaurateurs proposent un nouveau protocole sanitaire aux autorités

Covid-19 : les restaurateurs proposent un nouveau protocole sanitaire aux autorités
Les restaurateurs espèrent qu'avec cette nouvelle série de mesures, ils pourront rester ouverts

, publié le vendredi 02 octobre 2020 à 19h43

Une délégation de restaurateurs était reçue au ministère de la Santé ce vendredi 2 octobre afin de présenter un nouveau protocole sanitaire, plus contraignant mais permettant de maintenir les établissements ouverts.



Ce vendredi 2 octobre, les restaurateurs ont manifesté à Bordeaux, Lyon et Paris, après un appel lancé par le célèbre chef Philippe Etchebest et relayé par la principale organisation patronale du secteur, l'Umih.

En parallèle, une délégation était reçue au ministère de la Santé afin de détailler une série de mesures plus contraignantes dans le but de rester ouvert, même en zone d'alerte maximale.


Trois mesures phares

Parmi les pistes suggérées par les restaurateurs, on retrouve une mesure déjà utilisée en Allemagne et en Belgique. Il s'agit de mettre en place un registre des clients qui passent dans chaque restaurant.

Ces derniers devraient laisser leurs coordonnées pour pouvoir être appelés au besoin par les autorités en cas de contact avec une personne positive dans le restaurant. Ces données seraient conservées pendant un mois précise Franceinfo.

Autre piste envisagée, la prise de température à l'entrée des restaurants que ce soit pour les salariés ou les clients. Une mesure déjà appliqué par le patron du restaurant Les Grands Buffets à Narbonne. Afin de rouvrir, il a décidé de mettre ne place une "Sanibox", soit une cabine de désinfection aux UV et à l'azote, qui prend également la température.

Enfin, la troisième et dernière mesure présentée par les restaurateurs est la limitation du nombre de convives à une même table. Ils proposent de limiter les groupes à huit personnes contre dix actuellement et de privilégier le paiement à table et non plus au comptoir comme cela se fait dans certains établissements afin d'éviter au maximum les déplacements.

Le Haut Conseil de la Santé appelé à se prononcer

Le Haut conseil de la santé publique examinera d'ici lundi ce protocole, pour permettre au gouvernement de trancher ensuite sur la possibilité de laisser ouverts leurs établissements en zone d'alerte maximale.

Les restaurateurs espèrent obtenir gain de cause et la possibilité de rester ouverts dans les zones placées en "zone d'alerte maximale". Les bars, quant à eux, ne sont a priori pas concernés par ces négociations.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.