Covid-19 : les mesures de "freinage renforcé" étendues à toute la France métropolitaine en avril

Covid-19 : les mesures de "freinage renforcé" étendues à toute la France métropolitaine en avril
Nice, le 27 février 2021.

, publié le mercredi 31 mars 2021 à 20h44

Pour faire face à la troisième vague de Covid-19, Emmanuel Macron a appelé mercredi soir à "la mobilisation de chacun" pendant le mois d'avril. 

"Si je m'adresse à vous ce soir, c'est pour vous dire que nous allons tenir, encore", et "vous appeler à la mobilisation pour ce mois d'avril", a prévenu Emmanuel Macron mercredi 31 mars dans une allocution très attendue, alors que la France subit une troisième vague de Covid-19. Tout en défendant dans un premier temps sa décision de ne pas reconfiner en janvier, le chef de l'Etat a annoncé de nouvelles mesures restrictives. 




Ainsi, les mesures de "freinage renforcé" déjà en vigueur dans 19 départements vont être élargies dans toute la France métropolitaine, a annoncé Emmanuel Macron. Dès samedi soir et pour une durée de quatre semaines, les déplacements seront limités partout en France à un rayon de 10km pour les sorties quotidiennes. Il ne s'agit de ne pas "s'enfermer" mais de "limiter au maximum les contacts et les rencontres".

Il n'y aura pas d'attestation requise pour circuler en journée. "L'irresponsabilité de quelques-uns ne doit pas ruiner les efforts de tous", a déclaré le président. "Nous faisons le choix de la confiance, nous faisons le choix de la responsabilité, et si je puis dire de la respiration", a-t-il ajouté. Pendant les horaires du couvre-feu, de 19h à 6h, ou pour des déplacements dépassant les 10 kilomètres, une attestation sera en revanche nécessaire. 

Certains commerces non-essentiels seront par ailleurs contraints de fermer, et les déplacements inter-régionaux seront interdits.

Les déplacements seront en revanche autorisés pour le week-end de Pâques. "Ceux qui souhaitent changer de région pour s'isoler pourront le faire durant ce week-end de Pâques", a indiqué le chef de l'Etat, précisant que les déplacements entre les régions seront autorisés.

"Les Françaises et les Français de l'étranger qui veulent rentrer en France pourront aussi le faire à tout moment", a-t-il également ajouté. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.