Covid-19 : les médecins mettent en garde contre le "syndrome du vacciné"

Covid-19 : les médecins mettent en garde contre le "syndrome du vacciné"
Réouverture des terrasses, le 19 mai 2021 à Paris.

publié le jeudi 27 mai 2021 à 22h20

Certains peuvent être tentés de moins appliquer les gestes barrières après avoir reçu une première injection de vaccin. Or cette première dose ne protège pas complètement, rappellent les soignants, qui soulignent qu'en outre le virus continue de circuler dans le pays.

Attention au "syndrome du vacciné", préviennent les médecins.

Alors que la campagne de vaccination s'intensifie, avec près de 25 millions de personnes qui ont reçu au moins une première dose de vaccin, les soignants voient arriver dans les hôpitaux des malades qui ont contracté le Covid-19 après leur première injection. L'une des explications avancées pour ces contaminations est que les patients ont relâché trop vite les gestes barrière alors que cette première dose ne protège pas complètement



"Nous avons de plus en plus ce type de patients dans nos services. Ils voient leur première dose comme un totem, alors que les tout premiers anticorps n'apparaissent qu'au bout de quinze jours puis grimpent peu à peu", souligne Benjamin Davido, infectiologue à l'hôpital de Garches dans les Hauts-de-Seine, dans les colonnes du Parisien. "J'ai eu des remontées de terrain là-dessus", confirme Jérôme Marty, médecin généraliste, président de l'Union Française pour une Médecine Libre, sur BFMTV. "Il y a des personnes qui échouent en réanimation alors qu'elles sont vaccinées", explique-t-il, ajoutant toutefois que ces cas restaient marginaux.

"Dès qu'on est vacciné et qu'on se retrouve en famille ou entre amis, on a tendance à se rapprocher, à se resserrer la main, à se refaire la bise", souligne également sur Europe 1 Jean-Michel Constantin, chef du service anesthésie-réanimation à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. A Garches, l'infectiologue Benjamin Davido, a récemment admis deux patients qui venaient tout juste de recevoir leur première injection. "Ils n'ont probablement pas prêté attention et relâché les gestes barrières. Ils se sont contaminés avant que le vaccin ait pu faire effet", a-t-il expliqué sur Europe 1.

Les infections de personnes primo-vaccinées ne sont toutefois pas seulement dues à un manque de vigilance. "La circulation du virus est encore très active ! Même vacciné, si vous le croisez trop tôt, il peut vous atteindre", souligne la professeure d'infectiologie, Karine Lacombe dans Le Parisien. Car comme le rappellent ces médecins, les vaccins n'atteignent leur pleine efficacité que deux semaines après l'injection de la seconde dose. Dans l'intervalle, il est donc nécessaire de continuer à respecter les gestes barrières pour se protéger d'une éventuelle contamination. 

En outre, si, selon les premières études, une personne entièrement vaccinée semble être moins contagieuse, elle peut quand même transmettre le virus à d'autres personnes, éventuellement non vaccinées. Même lorsque l'on est vacciné, il est donc nécessaire de continuer à respecter les gestes barrières pour protéger les autres, soulignent les médecins. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.