Covid-19 : les masques en tissu, moins efficaces face au variant anglais ?

Covid-19 : les masques en tissu, moins efficaces face au variant anglais ?©STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

, publié le lundi 18 janvier 2021 à 17h30

Selon la Voix du Nord, le Haut conseil de santé publique (HCSP) préconiserait de ne plus utiliser de masques en tissu aux normes AFNOR de catégorie 2.

Face au variant anglais du Covid-19, suspecté d'être plus contagieux, faut-il privilégier le port du masque chirurgical ? Selon la Voix du Nord ce lundi 18 janvier, le Haut conseil de santé publique (HCSP) recommanderait, dès l'âge de 6 ans, "de ne plus utiliser les masques en tissu aux normes AFNOR de catégorie 2".


D'après l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS), les masques ont en effet différentes capacités de filtration : 70% seulement pour ceux de grand public de catégorie 2, 90 % pour ceux de catégorie 1, tandis que les masques chirurgicaux ont une capacité de filtration de 95 % - pour des particules d'une taille moyenne de 3 µm. Comme le rappelait Libération, en août 2020, le HCSP conseillait alors déjà aux personnes à risque le port du masque chirurgical, plus protecteur.

Vers le port du masque FFP2 par le grand public ?

Certains professionnels de santé vont même plus loin et préconisent le port du masque FFP2, largement réservé pour l'instant au personnel soignant. D'après l'INRS, cité par LCI dimanche 17 janvier, ce type de masque "protège son porteur contre l'inhalation de particules en suspension dans l'air, avec une filtration de 94 % des aérosols".

Pour Arnaud Fontanet, épidémiologiste et membre du Conseil scientifique "le FFP2 couvre un petit peu mieux le visage mais est un peu plus difficile à porter", a-t-il précisé à nos confrères de LCI. Puis d'ajouter qu'actuellement, il n'existe aucun "élément pour dire qu'avec les variants, les modes de transmission du coronavirus ont changé". Le masque FFP2 apporte néanmoins une "protection supplémentaire lorsque l'on sait que la marge d'erreur est plus faible".

En Europe, alors que l'épidémie ne faiblit pas, les masques FFP2 deviennent obligatoires dans les transports en commun et commerces en Bavière, dans le sud de l'Allemagne, et en Autriche.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.